12 soldats prorégimes et des forces kurdes tués dans les raids turcs

“L’heure des comptes a sonné !”, a déclaré sur Twitter le ministère de la Défense de Turquie, montrant la photo d’un avion décollant pour une opération de nuit.

Samedi soir, des raids turcs contre plusieurs positions dans le nord et le nord-est de la Syrie ont tué au moins six membres des Forces démocratiques syriennes (FDS) dirigées par les Kurdes, ainsi que six soldats pro-régime, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme. OSDH) ).

L’attaque survient après qu’Ankara ait accusé l’organisation kurde PKK d’une attaque qui a ensanglanté Istanbul. Le 13 novembre, une explosion dans la rue commerçante animée d’Istiklal a fait six morts et plus de 80 blessés. Les autorités ont immédiatement identifié le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et les YPG (Unités de protection du peuple), une milice kurde active en Syrie. , accusé par la Turquie d’être lié au PKK.

Lire Aussi :  Iran : douze policiers tabassent un manifestant, la vidéo devient virale

Le ministre de l’Intérieur Suleyman Soylu a spécifiquement accusé les forces kurdes des YPG, qui contrôlent la majeure partie du nord-est de la Syrie, d’être responsables de l’attaque, affirmant “que l’ordre de l’attaque a été donné par Kobané“. Le département d’Etat américain a déclaré vendredi qu’il craignaitpossible action militaire de la Turquie», déconseille à ses ressortissants de se rendre dans le nord de la Syrie et de l’Irak.

Lire Aussi :  Donner un nouvel élan au Sud-Est

Régler ses comptes

Kobané, la ville qui a vaincu l’État islamique, est la cible de bombardements d’avions d’occupation turcs», a annoncé samedi soir Farhad Shami, porte-parole des Forces démocratiques syriennes (SDF, une coalition armée dominée par les Kurdes).

L’heure des comptes a sonné !a déclaré le ministère turc de la Défense sur Twitter. “Les salauds seront tenus responsables de leurs attaques perfides“, poursuit le message diffusé dans la nuit de samedi à dimanche sur le compte officiel. “Les nids de terreur sont brisés par des tirs de précision“Ajout d’un autre message, posté avec une vidéo montrant la définition de la cible puis une explosion, toujours sans préciser le lieu où se déroule l’attaque.

Lire Aussi :  Le 14ème Festival international de la mode en Afrique à Rabat

Les bombes visaient des positions des FDS dans les provinces d’Alep (nord) et de Hassaké (nord-est), a indiqué à l’AFP le directeur de l’ONG, Rami Abdel Rahman. Les raids ont également ciblé des sites où les forces du régime syrien sont déployées dans les deux gouvernorats de Raqqa (nord) et Hassaké, tuant six membres des FDS et six membres du régime.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button