Appel à candidatures 2023 – Bourse Gaëtan Mootoo

La bourse Gaëtan Mootoo pour les défenseurs des droits humains est décernée chaque année par Amnesty International pour soutenir la formation de jeunes défenseurs des droits humains d’Afrique occidentale et centrale francophone.

Cette bourse honore Gaëtan Mootoo, un chercheur respecté de l’organisation, passionnément engagé à travailler avec les défenseurs des droits humains à travers l’Afrique occidentale et centrale francophone, décédé en 2018 après plus de dix ans vingt à Amnesty International.

Descriptif du programme

La bourse financera un programme d’études de quatre semaines qui permettra au bénéficiaire de participer aux sessions d’été (juillet 2023) de formation en droit international des droits de l’homme et en droit international pénal et humanitaire à l’Institut René Cassin de Strasbourg (France) qui apporte plus ensemble. plus de 100 défenseurs de nombreux pays.

Lire Aussi :  quand l’Occident restait l’arme au pied face à Poutine

Durée du programme

Quatre semaines correspondant à la session d’été sur le droit international des droits de l’homme et le droit pénal international

Quatre semaines correspondant aux sessions d’été en droit international des droits de l’homme et en droit international pénal et humanitaire à l’Institut René Cassin de Strasbourg (France), qui se tiennent généralement en juillet de chaque année.

En cas d’impossibilité de participer aux sessions de l’Institut à Strasbourg liées à la pandémie de Covid-19, la bourse comprendra la participation à l’une des sessions décentralisées organisées dans l’un des pays d’Afrique de l’Ouest ou d’Afrique centrale et/ou des sessions virtuelles proposées par l’Institut René Cassin.

Lire Aussi :  Oscar du développement international pour Laboratoire d'Armor

Échange de stocks

La bourse couvrira tous les coûts associés à la participation à ce programme, selon le format préféré. Ces coûts peuvent inclure les frais d’inscription, les déplacements, l’hébergement, la demande de visa et les indemnités journalières tout au long du programme.

Admissibilité

Les candidats doivent être âgé de moins de trente-cinq ans et impliqués dans des activités dédiées à la protection des droits humains dans leur communauté.

Ils devront être citoyens de l’un des pays suivants : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Congo, Gabon, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Centrafrique, Sénégal, Tchad ou Togo. La priorité est donnée aux personnes qui n’ont jamais eu l’occasion de voyager en dehors de l’Afrique de l’Ouest et du Centre dans le cadre de leur travail en faveur des droits de l’homme et qui n’ont pas bénéficié d’une formation similaire dans le passé.

Lire Aussi :  Rishi Sunak désigné par les conservateurs britanniques pour devenir premier ministre

Les candidats doivent également avoir un niveau d’études supérieur et une bonne maîtrise de la langue anglaise (pour la session d’été).

Processus de candidature et date limite

Les candidatures doivent être envoyées en ligne au plus tard le 28 février 2023 à l’adresse suivante : [email protected].

Les candidats fourniront un une lettre décrivant leur intérêt et leur implication dans le domaine des droits humains et expliquer comment la bourse leur serait bénéfique, ainsi que s curriculum vitae un deux lettres de recommandation d’institutions travailler à la promotion des droits de l’homme.

© Amnesty International

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button