Assurance chômage, livret A, isolement Covid-19… Ce qui change au 1er février 2023

Source : Service d’information de l’État

Publié le 31/01/2023

Ce qui a changé depuis le mercredi 1er février 2023.

Prolongation du bouclier tarifaire pour l’électricité

Le bouclier tarifaire sera prolongé en 2023 à partir du 1er février une augmentation limitée de 15 % des tarifs de l’électricité pour les ménages, les petites entreprises et les petites municipalités.

Livret A Accélérer

Comme l’a annoncé Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie et de la Souveraineté numérique, livre de comptes A taux de 2% à 3% à compter du 1er février 2023.

Réforme de l’assurance-chômage

Réforme de l’assurance-chômage à compter du 1er février 2023 les allocations de chômage varient en fonction de l’état du marché du travail.

L’objectif est de rendre le système plus adaptable aux conditions économiques : inciter davantage les demandeurs d’emploi à trouver du travail lorsque les opportunités d’emploi sont nombreuses et les protéger davantage lorsqu’elles sont rares.

A partir du 1er février, ce nouveau système entrera en vigueur :
pour les nouveaux demandeurs d’emploi, la période d’indemnisation est réduite de 25 %, alors qu’elle dure plus de 6 mois.

Compte tenu de leur situation économique particulière, la réforme ne s’appliquera pas aux départements d’outre-mer.

« Dans un contexte d’épidémie favorable », la Direction générale de la santé (DGS) a annoncé plusieurs changements qui prendront effet à compter du 1er février 2023 :

  • Mettre fin aux pratiques abusives sans jour d’attente pour les personnes testées positives au Covid-19 ;
  • mettre fin à l’isolement systématique des cas positifs et réaliser un test au bout de deux jours pour les contacter ;
  • suivi de l’état de fin de contact par Service de contact Covid géré par l’assurance maladie.
Lire Aussi :  Granulés : cette entreprise revalorise les résidus d'élagage pour fabriquer des pellets de bois moins chers

Renouveau énergétique

Afin de continuer à économiser de l’énergie dans les maisonsLe gouvernement augmente le budget du système Maprenov.

A partir du 1er février :

  • Le montant maximum pour travailler dans le cadre des copropriétés MaPrimeRénov sera porté de 15 000 € à 25 000 € et les primes individuelles versées aux ménages très modestes et modestes seront doublées à 3 000 € et 1 500 € ;
  • Le plafond pour travailler dans le cadre de MaPrimeRénov’ Sérénité passera de 30 000 € à 35 000 € ;
  • Les forfaits “global upgrade” pour les ménages aux ressources intermédiaires et élevées seront portés à 10 000 euros et 5 000 euros.
Lire Aussi :  "Jackpot" à vie : pourquoi le salaire de hauts fonctionnaires fait scandale en Belgique

Le succès de MaPrimeRenov

Selon l’Agence nationale de l’habitat (ANAH), chargée de la distribution de MaPrimeRénov, 670 000 rénovations énergétiques ont été réalisées en 2022 pour un coût de 3,1 milliards d’euros pour les aides distribuées.

Découvrir l’appareil

Le choix des éditeurs

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button