Au G20, les reproches de Xi Jinping à Justin Trudeau filmés par une caméra

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau serre la main du président chinois Xi Jinping (à droite) avant la photo de famille des dirigeants du G20 à Hangzhou, le 4 septembre 2016. - Les dirigeants mondiaux se réunissent à Hangzhou pour le 11e sommet des dirigeants du G20 entre les 4 et 5 septembre (photo Greg BAKER/AFP).
GREG BAKER / AFP Le Premier ministre canadien Justin Trudeau serre la main du président chinois Xi Jinping (à droite) avant la photo de famille des dirigeants du G20 à Hangzhou, le 4 septembre 2016. – Les dirigeants mondiaux se réunissent à Hangzhou pour le 11e sommet des dirigeants du G20 entre les 4 et 5 septembre (photo Greg BAKER/AFP).

GREG BAKER / AFP

Xi Jinping a accusé ce mercredi 16 novembre Justin Trudeau d’avoir divulgué une discussion informelle aux médias. (Exemple de photo : le Premier ministre canadien Justin Trudeau serre la main du président chinois Xi Jinping (à droite) avant la photo de famille des dirigeants du G20 à Hangzhou, le 4 septembre 2016.)

INTERNATIONAL – Echange animé. Le président chinois Xi Jinping s’est plaint mercredi 16 novembre de la médiatisation de ses échanges avec le Premier ministre canadien Justin Trudeau lors du sommet du G20. Une vidéo de la rencontre publiée par un journaliste canadien témoigne de leur échange houleux.

Lire Aussi :  un anniversaire, des retrouvailles et un nouveau regard

Dans la séquence partagée par Annie Bergeron-Oliver des médias canadiens Nouvelles nationales de CTV que vous pouvez voir dans le tweet ci-dessousOn entend Xi Jinping blâmer Justin Trudeau par l’intermédiaire d’un interprète : “Tout ce dont nous avons discuté a été divulgué dans les journaux, ce n’est pas approprié. »

“Ce n’est pas ainsi que la conversation s’est déroulée”il a continué. “Nous croyons au dialogue libre, ouvert et franc et c’est ce que nous continuerons d’avoir. Nous continuerons d’essayer de travailler ensemble de manière constructive, mais il y aura des choses sur lesquelles nous ne serons pas d’accord. Justin Trudeau a répondu. “Créons d’abord les conditions”qui a fini par s’adresser à Xi Jinping, avant de serrer la main du dirigeant canadien et de s’éloigner.

Lire Aussi :  Japon, Royaume-Uni, Italie vont développer un avion de combat de nouvelle génération

Soupçon d’ingérence chinoise

Ces derniers jours, Justin Trudeau a partagé son “sérieux soucis” concernant l’ingérence présumée de la Chine au Canada lors de brèves discussions avec Xi Jinping.
La semaine dernière, il a affirmé que la Chine se livrait “jeux agressifs” avec les démocraties et les institutions canadiennes, après la publication d’un reportage de la chaîne canadienne Nouvelles mondiales prétendue ingérence dans le processus électoral au Canada.

Lire Aussi :  EN DIRECT - Présidentielle au Brésil: victoire de Lula, Bolsonaro n'a toujours pas pris la parole

Selon la chaîne, un “réseau secret” des candidats aux élections fédérales canadiennes et des agents chinois travaillant pour leur campagne a été financé par la Chine. “C’est extrêmement important de continuer à montrer de la force sur les sujets qui tiennent à cœur aux Canadiens”a ajouté le Premier ministre.

La police fédérale canadienne a également déclaré jeudi qu’elle enquêtait sur des postes de police qui pourraient avoir été illégalement mis en place par la Chine au Canada pour contrôler spécifiquement les expatriés ou les expatriés chinois.

Voir aussi sur Le Huff Post :



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button