Bar-le-Duc. L’office municipal des sports : un développeur associatif

Le mois de novembre a été imposé par l’Office Municipal des Sports entre l’organisation Barisian Féria et son Assemblée Générale. Ce rendez-vous annuel a été l’occasion pour le co-président de l’OMS, Thierry Schindler, d’exprimer quelques regrets. “Le terrain de sport est toujours triste. Certains clubs, notamment multisports, ont perdu près de 50% de leurs licenciés à cause de la crise sanitaire et ils ne sont pas revenus. »

Avant le Covid, Bar-le-Duc comptait environ 6 000 licenciés, aujourd’hui il n’en reste qu’environ 4 500.

Il en va de même pour les bénévoles, qui se font de plus en plus rares. “Avec la crise sanitaire qui a tout arrêté, les gens ont compris qu’ils pouvaient être libres le week-end, qu’ils pouvaient faire quelque chose”, explique Thierry Schindler, un peu inquiet pour l’avenir du volontariat. “Ce sont surtout les 55-70 ans qui sont motivés, c’est difficile de motiver les jeunes.”

Lire Aussi :  Volleyeuse assise, la tarnaise Lynda Medjaheri rêve des Jeux olympiques de Paris en 2024

Développeur énergie

Afin d’aider les clubs à reconquérir les licenciés, l’OMS a défini son orientation : “être une interface reconnue au service du territoire, adapter les services de l’OMS aux besoins des associations, être associatif. Développeur, catalogue de des énergies associatives, ainsi qu’une dynamique locale efficace devenir animateur sportif en créant.

Lire Aussi :  Coupe du monde : « Il y a du mépris de classe à l’égard de l’équipe de France »

C’est dans ce sens que l’événement Terre de sport est organisé à l’échelle de la communauté d’agglomération dont la première édition s’est déroulée en juin dernier à Fains-Véel en collaboration avec l’OMS de Fains-Véel et de Ligny-en-Barrois. . Ce jour-là, si les clubs (37 clubs et 250 bénévoles) étaient mobilisés, la population n’était pas là pour découvrir tous les sports qui pouvaient être pratiqués dans la région.

A quand le nouveau complexe ?

Par contre, la fête des sports qui s’est tenue au centre de tennis Côte-Sainte-Catherine à la rentrée a été un réel succès, notamment en raison de toutes les manifestations et événements qui y ont été organisés. Un format cher au président Schindler. “Je veux vraiment que les clubs continuent les spectacles, les gosses viennent pour ça, pas pour voir deux personnes assises derrière une table !”

Lire Aussi :  Dan Martin : «On vit un âge d'or, le mérite en revient à Pogacar»

Enfin, rappelant que la communauté d’agglomération a voté le schéma directeur sportif, Thierry Schindler espère vivement que malgré la crise économique et énergétique, ce schéma pourra être mis en œuvre “notamment dans la rénovation du gymnase Bradfer et la construction d’un nouveau gymnase”. un complexe sportif qui élimine le trafic. ” À suivre.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button