Brésil 1970 ? France 1998 ? Argentine 1986 ? Votez pour le vainqueur ultime de la Coupe du monde de football

La phase de groupes a rendu son verdict dans notre sélection du vainqueur ultime de la Coupe du Monde de la FIFA. Huit champions du monde ont confirmé leur ticket pour les quarts de finale et maintenant c’est à vous de les départager. A l’affiche : le duel fratricide entre Brésil 1970 et sa version 1958, la rencontre qualificative entre France 2018 et Espagne 2010, le choc Allemagne 2014 – Brésil 2002 et le match spectaculaire entre France 1998 et Argentine 1986. A vous de jouer à côté du vote à la fin de cet article.

Brésil 1970 contre Brésil 1958

Le Brésil en 1970

Coupe du monde

France 98 ? Brésil 2002 ? Votez pour le champion du monde ultime

HIER A 22H40

Premier du groupe A avec 44% des voix
Pourquoi il: Brésil 1970, deux mots associés à une puissance évocatrice folle, la puissance d’une équipe au sommet de son art, portée par des attaquants d’exception. Pelé est la pointe de la lance, et à côté de lui se trouvent Jairzinho, Tostao, Rivelino, Gerson et Carlos Alberto. Le collectif auriverde touche à la magie, et la finale, remportée 4-1 contre l’Italie, symbolise la toute-puissance brésilienne. Couronner la plus belle équipe de l’histoire à l’issue de la plus belle Coupe du monde de l’histoire ? Il n’est pas interdit de le penser.
Entraîneur: Mario Zagallo
Les onze alignés en finale : Félix – Carlos Alberto, Brito, Piazza, Everaldo – Clodoaldo, Gerson – Jairzinho, Tostao, Pelé, Rivelino

Le Brésil en 1958

Quatrième du groupe B avec 10% des voix
Pourquoi il: l’heure du couronnement a sonné pour la Selecao. Le Brésil fait l’admiration des Suédois avec un jeu fluide et, à la tête de l’attaque, un phénomène de 17 ans, un certain Pelé. Auteur de 6 buts, un de plus que l’attaquant de Vava, auteur d’un doublé en finale contre les hôtes (5-2), l’espoir de Santos est en train de grimper sur le toit du monde. Garrincha, un autre magicien vêtu de jaune, et sa famille organisent leur premier championnat du monde.
Entraîneur: Vicente Féola
Les onze à égalité en finale : Gilmar – Djalma Santos, Orlando Peranya, Bellini, Nilton Santos – Garrincha, Zito, Didi, Zagalo – Vava, Pelé

Lire Aussi :  l'imam Hassan Iquioussen placé en centre fermé en vue de son expulsion

France 2018 – Espagne 2010

France 2018

Deuxième du groupe A avec 20% des voix
Pourquoi fait-elle : une base solide, des défenseurs qui marquent dans les meilleurs moments, un milieu de terrain solide et une puissance de feu offensive capable de détruire n’importe quelle opposition, tel était le cocktail explosif des Bleus en Russie. Incroyables dans la transition, comme lors de l’inoubliable huitième de finale face à l’Argentine (4-3), les hommes de Deschamps ont triomphé de l’abnégation, de la vitesse et d’une terrifiante capacité d’adaptation pour remettre la France au sommet du monde. .
Entraîneur: Didier Deschamps
Les onze à égalité en finale : Lloris – Pawar, Varane, Umtiti, Hernandez – Pogba, Kante – Mbappe, Griezmann, Matuidi – Giroud

Espagne 2010

Troisième du groupe B avec 20% des voix
Pourquoi fait-elle : les meilleurs des deux mondes – Barca et Real – se sont réunis dans une équipe nationale avec un jeu soigné. Certes, les résultats n’ont pas été à la hauteur du football pratiqué par La Roja, comme une victoire 1-0 aux prolongations face aux Pays-Bas en finale, mais Iniesta et son équipe ont marqué les esprits en Afrique du Sud. Sud, entre énorme force collective et précision technique rare. Tiki-taka est plus fort que toi.
Entraîneur: Vicente del Bosque
Les onze à égalité en finale : Casillas – Ramos, Piqué, Puyol, Capdevila – Xavi, Busquets, Xabi Alonso – Pedro, Villa, Iniesta

Lire Aussi :  CMA France alerte sur des « conséquences lourdes et néfastes » pour les artisans face à la baisse budgétaire | Le Monde Des Artisans

Allemagne 2014 – Brésil 2002

Allemagne 2014

Troisième du groupe A avec 10% des voix
Pourquoi fait-elle : talent, détermination et efficacité. Le Brésil, humilié 7-1 en demi-finale devant son public, n’a pas mis fin aux cauchemars d’une Mannschaft solide, joueuse et finalement impérieuse au Brésil. Les Bleus se casseront les dents sur leur bloc en quart de finale, tout comme l’Argentine de Messi lors du match pour le titre. L’Allemagne gagne à nouveau, et Miroslav Klose devient le meilleur buteur de l’histoire de la Coupe du monde sur le sol de l’Auriverde.
Entraîneur: Loi Joachim
Les onze à égalité en finale : Neuer-Lahm, Boateng, Hummels, Howedes-Kramer, Schweinsteiger, Kroos-Müller, Klose, Ozil.

Brésil 2002

Deuxième du groupe B avec 28% des voix
Pourquoi il: Le Brésil en 2002 était plutôt vintage. C’est simple, la Seleçao compte pas moins de 4 joueurs qui remporteront le Ballon d’Or : le jeune Kaka est toujours au bord de la gloire, éclipsé par le magnifique trio offensif Ronaldinho-Rivaldo-Ronaldo. Le dernier connaît le tournoi de rêve en Corée du Sud et au Japon. “Il Fenomeno” bouleverse les fans de football en signant un retour en force sur le devant de la scène après de graves blessures à répétition. L’auteur de 8 buts, dont 2 en finale contre l’Allemagne, est le grand maître de la 5e étoile auriverde.
Entraîneur: Luiz Felipe Scolari
Les onze à égalité en finale : Marcos – Lucio, Edmilson, Roque Junior – Cafu, Gilberto Silva, Kleberson, Roberto Carlos – Ronaldinho – Rivaldo, Ronaldo

Argentine 1986 – France 1998

L’Argentine en 1986

Lire Aussi :  Coupe de France (7e tour). Suivez les matchs de samedi en Direct

Quatrième du groupe A avec 10% des voix
Pourquoi fait-elle : quatre ans après la performance individuelle exceptionnelle de Paolo Rossi, c’est une autre individualité qui prendra toute la lumière au Mexique. Son nom ? Diego Armando Maradona, grand maître à jouer défensivement une Argentine solide et porté par la géniale inspiration de son numéro 10, auteur du doublé mythique en quart de finale contre l’Angleterre (2-1), puis contre la Belgique à la mi-temps (2-0). ). En finale, l’Albiceleste bat la RFY. la Pibe de Oro vient de conquérir le monde.
Entraîneur: Carlos Bilardo
Les onze à égalité en finale : Pompidou – Cucciufo, Braun, Ruggieri – Giusti, Buruchaga, Batista, Enrique, Olarticoecha – Valdano, Maradona

France en 1998

Premier du groupe B avec 33% des voix
Pourquoi fait-elle : à domicile, la bande emmenée par Aimé Jacquet sent ses ailes pousser, loin des critiques adressées à l’entraîneur français avant le tournoi. En France, les Bleus s’appuient sur une défense hors pair, un groupe complet et un collectif parfaitement équilibré qui a été sublimé par moments par Zinedine Zidane. Son doublé en finale contre le Brésil surclassé 3-0, qui fait suite à trois matches tendus contre le Paraguay, l’Italie et la Croatie, emmène l’équipe de France vers des sommets inédits, là où les stars sont folles.
Entraîneur: Aimé Jacquet
Les onze à égalité en finale : Bartez – Thuram, Leboeuf, Desailli, Lizarazu – Karembeu, Deschamps, Petit – Zidane – Djorkaeff, Giivarc’h

Coupe du monde

Brésil 1970 ? Votez pour le champion du monde ultime

13/11/2022 à 23h09

Coupe du monde

Coupe du monde tous les deux ans ? “Ça donnerait plus d’opportunités aux équipes africaines”

12.10.2021. à 21:48

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button