Ces régimes spéciaux que la réforme des retraites va supprimer

Cette photo prise le 20 octobre 2022 montre une rame de métro traversant une station de lavage en route vers un dépôt de la Régie autonome des transports parisiens (RATP) à Paris.  (Photo : Christophe ARCHAMBAULT / AFP)
CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP Cette photo prise le 20 octobre 2022 montre une rame de métro traversant une station de lavage en route vers un dépôt de la Régie autonome des transports parisiens (RATP) à Paris. (Photo : Christophe ARCHAMBAULT / AFP)

CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

(Photo d’illustration) Ces régimes spéciaux que la réforme des retraites va supprimer

RETRAITES – Qu’est-ce qui entraîne des mobilisations importantes dans les professions en question ? La Première ministre Elizabeth Bourne a présenté, mardi 10 janvier, la réforme des retraites que le gouvernement veut mettre en place. Outre le déplacement de l’âge de la retraite à 64 ans, l’exécutif a agi “disparition des principaux régimes spéciaux”, dans le dossier de presse distribué quelques minutes avant l’annonce.

C’est une question d’équité », s’est justifié le chef de l’exécutif lorsque le ministre du Travail Olivier Dussopt a évoqué la suppression de ce qui pouvait apparaître comme « privilèges “. ” C’est aussi un courage que personne n’a eu avant “, il ajouta.

Ainsi, le régime particulier de la RATP, des membres du Conseil économique, social et environnemental (Cese), des fonctionnaires et clercs de notaire et du personnel de la Banque de France devrait disparaître.

La Branche des industries de l’électricité et du gaz (IEG), qui regroupe près de 150 entreprises du secteur du gaz et de l’électricité, comme RTE, Enedis ou encore Engie, est également concernée par cette suppression des régimes spéciaux.

A la RATP, un régime particulier de retraite s’applique à tous les salariés engagés sous statut. On en dénombre environ 40 000, contre 5 500 en CDI de droit privé. En revanche, seules certaines catégories de personnel bénéficient de mesures particulières permettant une retraite anticipée. Il s’agit des chauffeurs, des agents de gare, des agents de sécurité, des agents de contrôle et du personnel d’entretien des voies.

Dans l’industrie électrique et gazière, le régime spécial de retraite couvre 176 129 retraités en 2021, pour 135 497 cotisants, soit l’ensemble des salariés du secteur.

Lire Aussi :  La France deuxième des FIA Motorsport Games

La clause “grand-père”.

Notez toutefois que ces interruptions seront soumises à une “clause de grand-père”. C’est-à-dire que les salariés nouvellement embauchés à partir du 1er septembre 2023 seront inclus dans le régime général.

Tous les salariés qui sont inclus dans ces programmes spéciaux devront également voir l’allongement de la durée de leur activité dans le calendrier, la période de convergence, qui sera définie en concertation avec les entreprises et les branches concernées. ajoute Olivier Dusopt.

En novembre dernier, plusieurs syndicats de la RATP, des électriciens et des gaziers ont qualifié la possible suppression des régimes spéciaux pour les nouveaux agents “provocation” et décision “irresponsable”.

“Si nous attaquons nos régimes, ainsi que tous les régimes spéciaux, il est très clair que les électriciens et gaziers ne lâcheront pas sans mobilisation, et la CGT les soutiendra largement”il a réprimandé Fabrice Coudour, le secrétaire fédéral CGT-FNME (Fédération Nationale des Mines et de l’Energie

Du côté de la RATP, où les conducteurs prennent leur retraite en moyenne à 57 ans et 9 mois, Bertrand Hamasch, secrétaire général de la CGT-RATP, l’a bien vu. “surtout nouvelle provocation” du pouvoir exécutif.

Lire Aussi :  Faure confirme que le PS ne signera pas la motion de censure des Insoumis

Fonction publique

Quant à la fonction publique, le ministre Stanislas Guerini a confirmé que la réforme sera appliquée de la même manière. ” Cela signifie que la diminution progressive de l’âge d’ouverture des droits à la retraite d’une part, et l’accélération du rythme d’augmentation des années d’assurance d’autre part (…) seront transposées strictement à l’identique au régime. il s’agit des fonctionnaires en exercice et des catégories actives », a-t-il précisé.

Le gouvernement n’a pas évoqué les régimes spéciaux de la Comédie française, de l’Opéra de Paris, des mineurs, des marins ou encore de la SNCF. A noter toutefois que le régime spécial SNCF est fermé depuis deux ans et n’accepte donc plus de nouveaux adhérents. Tous les cheminots embauchés à partir de 2020 cotisent au régime global.

Voir aussi sur les HuffPost :

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button