ChatGPT : configuration, erreurs, limites… comment fonctionne cette intelligence artificielle bluffante ?

Depuis son lancement en novembre 2022, ChatGPT, un chatbot d’intelligence artificielle (IA), fait beaucoup de bruit. Mais qu’a-t-il réellement dans son estomac ?

Résumez un texte, écrivez un poème ou un article, fournissez un modèle d’email, calculez, générez du code… En quelques secondes, ChatGPT apporte des réponses, souvent bluffantes, à (presque) tout ce que vous lui demandez. Mais comment fait-il ?

ChatGPT, qu’est-ce que c’est ?

Dans une interview au Parisien, Olivier Martinez, consultant en gestion de produits et intelligence artificielle (IA), définit ChatGPT comme “une machine qui combine l’IA générative avec l’IA conversationnelle”.

« L’IA conversationnelle, telle que nous la connaissons déjà, est un chatbot qui répond à vos côtés dès que vous lui posez une question. Par exemple, “appelez le support client” si vous ne pouvez jamais les joindre, détails. L’IA générative est une intelligence artificielle capable de créer du texte, du son, des images et de la vidéo à partir du traitement automatique du langage. Quand on lui parle, elle identifie des idées à partir desquelles elle peut réagir.”

Lire Aussi :  God of War Ragnarök, la fin d’une ère pour la série de jeux PlayStation ?

En particulier, ChatGPT est formé “donnez la séquence suivante de mots les plus probables à partir de la saisie de texte”, le tout à partir de “175 milliards de paramètres qui utilisent des représentations linguistiques pré-entraînées à partir d’énormes bases de données (Wikipédia, pages web) pour créer des textes qui imitent le langage humain dans plusieurs langues”, explique Laurence Devillers, spécialiste de l’éthique numérique, lors d’un forum au Monde. .

“De par sa conception, le modèle n’a enregistré que des informations sur les mots et les parties de mots et leur contexte d’occurrence”, – Elle ajoute.

Lire Aussi :  Vibrez avec la 7e édition de la Nuit blanche des Chercheur.es !

Quelles sont ses limites ?

Bien qu’il soit accueilli avec enthousiasme par de nombreux utilisateurs, ChatGPT a également été critiqué pour ses limites. De par sa nature même, ChatGPT est uniquement formé pour prédire la probabilité du mot suivant dans une phrase.

Ainsi, il ne comprend pas votre question, ni même sa réponse, et il ne “vérifie à aucun moment la véracité des informations” qu’il donne, précise Laure Soulier, maître de conférences en informatique à l’ISIR, pour Sciences et avenir.

Dès lors, mieux vaut connaître au moins le sujet sur lequel vous l’interrogez. Bon nombre des mauvaises réponses fournies par ChatGPT ont déjà été publiées en ligne.

Pour augmenter vos chances d’obtenir une réponse à la hauteur de vos attentes, il conseiller d’informer ChatGPT en lui donnant du contexte ce qui lui permettra de mieux ajuster son texte. “Par exemple, quand j’ai besoin d’un conseil juridique, je lui dis : ‘Fais semblant d’être avocat et donne-moi des réponses juridiques'”, illustre Olivier Martínez.

Lire Aussi :  PlayStation Plus Extra et Premium : une saga culte est sur le point de quitter le catalogue PS5 et PS4 de Sony

Comme le souligne Laure Soulier, ChatGPT ne garantit pas non plus “le droit d’auteur car il n’est pas à l’abri de recopier intégralement des fragments de phrases ou des passages qu’il a déjà vus lors d’une formation”. Il est probablement risqué de l’utiliser, par exemple, pour rédiger une thèse ou un article de presse.

Aussi parfait soit ChatGPT, son lancement exceptionnel n’est pas passé inaperçu dans le monde informatique. Ainsi, une alerte rouge a été rapidement levée chez Google, qui voit cette intelligence artificielle comme une “menace”. Longtemps prudent sur ce genre d’outil, le géant du réseau pourrait bien se mettre à danser à son tour.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button