Clôture d’une 13ème édition réussie du Forum International Peace and Sport

Le 13éd l’édition du Forum International Peace and Sports s’est achevée après une intense journée d’échanges et de débats et une inoubliable cérémonie des Peace and Sports Awards.

Plus de 50 intervenants de haut niveau venus de 4 continents, dont plusieurs Champions de la Paix, ont réfléchi, en présence de 250 participants dans la salle, sur le thème “Le sport, réponse pour la paix”.

Les principaux acteurs du monde du sport ont appelé les décideurs internationaux à utiliser le sport comme un outil de transmission des valeurs de paix, en s’appuyant sur son universalité, ses modèles et sur les actions des acteurs de terrain qui ont été formés. aux exigences de la vie quotidienne.

Lauréats du Prix de la Paix et du Sport

Au début de la cérémonie des Peace and Sport Awards 2022, UA Dr. George Manneh Weah , président de la République du Libéria et Ballon d’Or 1995attribué par SAS le Prince Albert II de Monaco Prix ​​spécial Peace and Sport pour son engagement en faveur de la démocratie et de la réconciliation dans son pays.

Joueuse de tennis internationale Ons Jabeur, qui est une source d’inspiration pour les femmes et les jeunes du monde entier, a remporté le prix Champion de la paix de l’année. Il succède donc au Le basketteur français Rudy Gobertje Le capitaine des Springboks Siya Kolisiou footballeurs internationaux Lionel Messi un Blaise Matuidi.

Les autres lauréats sont :

– Prix Spécial du Jury : LeUnion Cycliste Internationale (UCI)qui ont mis en place des mesures de solidarité en faveur des cyclistes afghanes, leur permettant de continuer à pratiquer leur sport à l’extérieur du pays.

Lire Aussi :  le Groupe Wagner affirme contrôler la ville de Soledar

– Entreprise de l’année 6 avril : Institut de chasse à la harpe d’Alfredo pour le sport pour son incroyable motivation lors de la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix.

– Initiative RSE de l’année : Eaux minérales d’Oulmès qui a placé l’éducation des jeunes femmes au premier plan de son plan RSE avec le programme « Women’s Empowerment through Football ».

– ONG de l’année : Institut 4-H du Zimbabwe pour son projet Sport for Peace and Tolerance qui vise à unir des groupes communautaires traditionnellement opposés en organisant des tournois sportifs.

— Organisation de l’année : Y Conseil municipal de Birmingham qui a utilisé les Jeux du Commonwealth de Birmingham 2022 pour renforcer les liens entre les communautés d’origines ethniques diverses.

Un moment dédié au football, ce « sport universel ».

Organisé en marge de la Coupe du monde au Qatar, le Forum devait parler de la contribution du football, ce sport universel, à la construction d’une culture de la paix. À cet égard, Maher Nasser, directeur du Département des communications des Nations Unies, rappelez-vous comment le football peut contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD). Il y a plusieurs joueurs dans le monde du football comme Jean-Emmanuel De Witt, directeur général de l’AS Monacoun Laurent Prud’homme, directeur général du groupe L’Équipepartagent également leur vision et leurs initiatives.

En direct du Qatar, Didier Drogba, vice-président de Peace and Sport, Nasser Al Khori,Directeur exécutif de Generation Amazing, et Champions de la Paix Honey Thaljieh, fondatrice de la première équipe nationale féminine palestinienne de football et responsable de la communication de la FIFAun Mutaz Barshim, champion olympique Qatari, sur le thème de l’héritage de la Coupe du Monde de la FIFA au Qatar.

Lire Aussi :  Olaf Scholz se dit prêt à « discuter avec la Russie du contrôle des armements en Europe » si elle se retire d’Ukraine

La paix par le sport : du mythe à la réalité

Tout au long des sessions, le renforcement des capacités, le soutien pédagogique aux éducateurs pour la paix, l’évaluation des programmes et le développement d’une approche intégrée sont apparus comme des éléments clés pour utiliser le sport comme outil de paix et de renforcement de la confiance. investisseurs publics et privés.

Dans un contexte caractérisé par la recrudescence des conflits internationaux, Staffan de Mistura, Envoyé spécial des Nations Uniesun Pascal Boniface, directeur de l’IRISrappelle la contribution du sport aux processus de prévention et de résolution des conflits, ainsi qu’aux processus de réconciliation, en partageant des exemples concrets de « diplomatie douce » par le sport.

Oh Layne Robinson, directrice de la politique sociale du Commonwealthdans Julien Sorez, enseignant-chercheur à l’Université Paris Nanterre et directeur de la chaire UNESCO sur la contribution du sport au développement et à la paix, Passer à côté Sophie Lorant, Directrice des Relations Internationales de Paris 2024,les experts ont souligné les défis et les meilleures pratiques dans l’évaluation de l’impact des programmes de sport au service de la paix au niveau communautaire.

Haut lieu de l’innovation par le sport et de la recherche de synergies, le Forum a abouti à la signature d’un partenariat entre Peace and Sport et Saudi Sports for All (SFA). Directrice générale, Shaima Al-Husseini, s’exprimant lors de la table ronde consacrée au sport comme outil de promotion de l’égalité des genres. Cet accord de partenariat conduira à la mise en œuvre d’un programme commun de paix par le sport axé sur la formation d’éducateurs pour la paix au Moyen-Orient.

Lire Aussi :  Oran : un cartel international de « faux importateurs » tombe

Joël Bouzou, Président Fondateur de Peace and SportIl a dit:

“C’est 13édl’édition du Forum International Peace and Sport est pour moi un moment très particulier et je me réjouis que tant de personnalités de haut niveau se soient réunies après deux ans de pandémie pour réaffirmer que le sport offre des solutions à la recrudescence des conflits, des divisions et discours de haine.

Il y a quinze ans, planifier un processus de paix par le sport relevait de l’utopie. Aujourd’hui, la reconnaissance du sport comme outil de paix s’est accélérée et les acteurs de la paix par le sport sont en mesure d’apporter des solutions concrètes aux problèmes rencontrés quotidiennement par les acteurs de terrain. Cette démonstration par la preuve était tout l’objet de ce 13édForum, sous le titre “Le sport, réponse pour la paix”.

Je tiens à remercier les acteurs de la paix par le mouvement sportif pour leurs précieuses contributions, pour ces riches moments de partage et d’apprentissage. Ensemble, depuis la neutralité de la Principauté de Monaco, nous nous engageons à contribuer au changement. J’ai hâte de voir grandir les collaborations qui ont vu le jour lors de cet événement. »



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button