Coupe du monde : Latéraux contrariés, Varane intrigant : la défense des Bleus sur un fil

Dans un monde idéal, Didier Deschamps aurait formé une ligne défensive avec trois défenseurs centraux et deux pistons à la Coupe du monde. C’était son plus grand rêve l’an dernier. Nous savons ce qui lui est arrivé. Le sélectionneur national a dû mettre ses envies de côté. Il est parti pour le Qatar à quatre heures. Avec des acteurs qu’on n’a pas vu venir. Après le premier tour, si les Bleus occupent la tête de leur groupe et que la hiérarchie à quatre s’annonce dégagée, on se dit qu’un autre échec est derrière nous, ce ne sera pas bon si vous y touchez. garder

Lire Aussi :  Volleyeuse assise, la tarnaise Lynda Medjaheri rêve des Jeux olympiques de Paris en 2024

Didier Deschamps est parti au Qatar avec un seul défenseur professionnel : Théo Hernandez. En raison de la situation et du malheur de son frère, blessé lors du premier match, le Milanais a commencé à opérer sur l’aile gauche. Rien d’anormal jusqu’à présent. Une autre chose est qu’Eduardo Kamawinga est considéré comme son élève par nécessité. Parce qu’il est gaucher, parce qu’il jouait à ce poste depuis qu’il était jeune. Mais on l’a vu contre la Tunisie mercredi. Et impossible de convaincre, car Madrid est à la peine. De plus, il est logique de dire. S’accommoder et intervenir était pour lui un sacerdoce. Espérons donc que rien ne s’oppose à une éventuelle finale avec Theo Hernandez.

Où est Varane ?

En revanche, aucun blessé n’est à déplorer. Mais l’esprit est flou pour la révélation de 2018, Benjamin Pavard, si l’on se fie à ce qu’a dit Didier Deschamps à la fin du match face à la Tunisie. “J’ai décidé de ne pas le mettre dans le jeu. J’ai échangé quelques fois avec lui, je pense qu’il n’est pas de bonne humeur, il est de bonne humeur”, a déclaré DD.

Lire Aussi :  Théo Delacroix : « Bonifier les dernières années » - Actualité

Nous savons que Pavard préfère jouer sur l’aile, mais jouer sur l’aile droite semble être une douleur pour le Bayern. C’est un souci de choix. Parce que Jules Kounde est devenu le numéro 1 après le Danemark, il est aussi par défaut. Comme le numéro 2 et le numéro 3, nous ne savons pas qui c’est. Toujours Pavard ? Est-il devenu une recrue de Disasi ? Difficile d’y voir clair à cette heure.

Deschamps s’est-il trompé ? “Il est allé trop loin”

Avec Aurélien Tchouaméni, seul Raphaël Varane a survécu à la convaincante victoire de mercredi contre le Danemark. Le défenseur de Manchester United cherchait désespérément à continuer le match car il manquait de rythme. Sans matchs du 22 octobre au 26 novembre, les ex-Madridistas ont dû se tester.

Il a joué 75 minutes contre le Danemark. Ils ont convaincu. Ses 63 contre la Tunisie l’ont été beaucoup moins. Evidemment, hormis une défaillance physique, son rôle et sa place dans le huitième de finale de dimanche ne sont pas remis en cause. Il joue avec Dayot Upamecano. On sait que son ami tunisien Ibrahima Konaté est un sacré pneu de secours. Encore une fois, nous ferions bien de nous passer de cette question supplémentaire.

championnat du monde

“Il y a une ombre sur la grenouille”

IL Y A12 HEURES

championnat du monde

Deschamps s’est-il trompé ? “Il est allé trop loin”

IL Y A12 HEURES

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button