Delphine Ernotte dévoile la stratégie de France TV pour le sport

Jean Baptiste Sarazin
changé en

22:15, 19 janvier 2023

Roland Garros, Tour de France, Coupe de France… Les événements sportifs ne manquent pas sur les chaînes de France Télévisions. Mais l’arrivée de nouvelles plateformes sur le marché des droits de diffusion pourrait progressivement mettre fin à cette relation privilégiée. Invité spécial des Décideurs du Sport au micro de Jacques Vendreau dans l’émission Europe 1 Sports (tous les soirs de 20h00 à 23h00), Delphine Ernotte s’est exprimée sur ce défi auquel France Télévisions devra faire face dans les années à venir.

“Mon objectif n’est pas de concurrencer TF1 et M6, de ne pas privatiser le sport, de ne pas avoir à payer pour regarder le sport à la télévision”, a déclaré Delphine Erno dans Europe 1 Sports. Pour le président du groupe TV français, les principaux concurrents sont les nouvelles plateformes de diffusion qui viennent directement des Etats-Unis : “Sommes-nous capables de résister aux moyens financiers assez conséquents de concurrents comme Amazon, comme peut-être un jour Netflix, ces grosses plates-formes qu’elles disposent de ressources qui dépassent largement celles des chaînes nationales privées ou publiques”, s’interroge le patron du service public audiovisuel.

Lire Aussi :  le suspect a reconnu en garde à vue une « haine des étrangers devenue pathologique »

Incertitude pour Roland Garros

France Télévisions détient actuellement de nombreux droits TV dans le sport. Tour de France, Six Nations ou championnats du monde de natation. Mais certains contrats arrivent à terme, en ce qui concerne Roland Garros. La télévision française ne pourrait plus être le diffuseur officiel à partir de 2024. Un appel d’offres doit être annoncé cette année. La balle n’est donc plus dans le camp de la fonction publique. Ce serait une fin tragique car France Télévisions diffuse des matchs tous les quinze jours depuis 30 ans.

“Je souhaite que nous continuions à être ce partenaire loyal et fidèle de nos compatriotes”, déclare Delphine Ernot. “Maintenant ça ne m’appartient plus, le sujet sera sur la table cette année et j’espère que la Fédération Française de Tennis tiendra compte de cette longue amitié, de ce travail en commun, de ces liens si humains et entrelacés au fil du rapprochement à la cour”, soupira-t-elle Europe 1 Sportsavant d’ajouter : “Nous leur parlerons et ensuite le choix leur appartiendra finalement.”

Lire Aussi :  rejet de la plainte de l'Ordre des médecins contre le Pr Perronne

Pour les JO “on a gagné”

Mais le président de France Télévisions a tout de même tenu à souligner la bonne nouvelle concernant les JO. En effet, la télévision publique diffusera les Jeux olympiques, été comme hiver, jusqu’en 2032. “C’est une bonne nouvelle pour cette semaine. En tant qu’union de services publics européens, nous avons repris le jeu, c’est-à-dire que nous avons été absents de ces gros travaux depuis dix ans, les grands droits sportifs et les JO sont des droits absolument fondamentaux pour les services publics en Europe”, s’est réjoui celui qui milite pour que le sport soit accessible à tous.

“On a gagné”, s’exclamait même Delphine Hernaud, qui aurait bien d’autres batailles à venir comme le Tour de France dans les années à venir. Pour celui qui a pris les rênes de France TV en 2015, le combat est “d’assurer un accès gratuit, où que vous soyez en France, à ces grands événements qui nous rassemblent et qui font vibrer, que vous soyez riches ou pauvres, jeunes ou moins jeunes”. ensemble, d’avoir des émotions positives ensemble et de se sentir partie d’une communauté plus large.” “Ces sentiments d’unité positive nous servent tous bien”, a-t-il finalement conclu ce dernier.

Lire Aussi :  « Jamais, en France, le droit au logement n’a été à ce point menacé »

nouvelles quotidiennes

Inscrite dans cette nouvelle stratégie et en amont des Jeux Olympiques de Paris 2024, Delphine Ernot a confirmé la création d’un nouveau programme sportif quotidien. Cette émission dédiée aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 sera diffusée tous les soirs sur France 3, à 20h, dès cette année à partir de fin janvier.

“Nous voulons toucher tous les publics : enfants, parents et retraités. Le sport concerne tout le monde et c’est ce que nous voulons faire passer comme message” à ce journal quotidien. France Télévisions aborde donc 2023 avec ambition et il semble qu’elle soit prête à relever le défi de la concurrence face aux géants américains.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button