Économie – La Chambre des Conseillers adopte le PLF-2023

La Chambre des représentants a voté lundi à une écrasante majorité le projet de loi de finances 50.22 (PLF) pour l’exercice budgétaire 2023.

Le PLF-2023 a été soutenu par 56 conseillers, 11 s’y sont opposés et 6 se sont abstenus lors d’une session plénière présidée par le président de la Chambre des conseillers, Enaam Mayara.

Modifications majeures approuvées par la Chambre des conseillers, notamment celles relatives au code général des impôts. Du point de vue de l’impôt sur les sociétés (IS), la modification adoptée s’applique aux sociétés dont le bénéfice net est supérieur ou égal à 100 millions de dirhams au taux d’imposition de 35%, à l’exclusion des sociétés de services ayant obtenu le statut CFC ou bénéficiant des exonérations prévues. . et les entreprises opérant dans les zones d’accélération industrielle.

+ 36 mois d’exonération d’IR pour les nouvelles embauches en CDI de moins de 35 ans +

Les Conseillers des Impôts sur le Revenu (IR) ont adopté un amendement visant à exonérer les nouveaux embauchés en CDI n’ayant pas atteint l’âge de 35 ans au 31 décembre 2026 du paiement de l’IR pendant une durée de 36 mois, les dons préférentiels sont versés directement aux bénéficiaires sans intervention de l’employeur. , impôt sur le revenu (IR) ainsi que réduction de l’avance IR par les avocats de 300 DH à 100 DH, extension de l’exonération d’avance de 3 ans à 5 ans au profit des nouveaux avocats.

Lire Aussi :  Soluval, casse départ pour l’inclusion – Libération

Le taux de retenue à la source pour les personnes morales a été révisé de 20 % (initialement proposé) à 5 %, en limitant cette déduction aux revenus versés par l’État, les organismes publics et les entreprises. la réduction de la retenue à la source pour payer le travail non imposable des enseignants et médecins non rémunérés dans les écoles et la retenue à la source pour les contrats d’assurance des fonds de pension de 30% à 15%.

Lire Aussi :  L’INTERVIEW David Mélenchon (UPE 30) : « La matière précieuse de l’entreprise, c’est la compétence humaine »

Selon le statut de l’auto entrepreneur, les membres du conseil ont adopté un amendement qui augmente le chiffre d’affaires annuel des prestations fournies pour un même compte client, soumis au régime de cotisation professionnelle unique par l’entreprise ou le contribuable. impôt sur le revenu de 50 000 DH à 80 000 DH par prélèvement à la source.

+ Maintenir le pouvoir d’achat +

La ministre de l’Economie et des Finances, Nadia Fettah, s’exprimant lors de la séance plénière de la Chambre des conseillers consacrée à la discussion générale du PLF-2023, a confirmé que le gouvernement a pris un certain nombre de mesures pour faire face à la hausse des prix. la situation actuelle, à cet égard, a mis l’accent sur le soutien des matériels de base, avec des dépenses prévues à 40 milliards de dirhams (MMDH) au cours de l’année 2022.

Lire Aussi :  Amazon Prime intègre désormais tout Amazon Music, mais il y a une restriction

Il a noté que le gouvernement a pris des décisions audacieuses pour préserver le pouvoir d’achat, surtout dans cette situation d’urgence caractérisée par la hausse des prix.

Il a également noté que notre pays a réussi à gérer les finances publiques, comme en témoigne le maintien du Maroc par Standard & Poor’s Global Ratings, ce qui lui a assuré une perspective stable pour l’équilibre financier du Royaume. .

Evoquant les conditions d’élaboration de ce PLF-2023, il a souligné que le gouvernement veillera au respect de ses obligations au titre du programme gouvernemental conformément à la Haute Directive Royale et au Nouveau Modèle de Développement (NMD). Il s’agit du premier projet impliquant l’influence politique du gouvernement actuel et reflète sa vision politique pour contrer les différents défis de préservation du pouvoir d’achat des citoyens et de limitation de l’impact de l’inflation sur leur vie quotidienne. .

Article 19

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button