EN DIRECT – Grève du 10 novembre: nouvelle mobilisation de la CGT, journée noire à Paris dans les transports

Finir en direct

Ce direct est maintenant terminé, merci d’avoir regardé

Le ministère de l’Intérieur dénombre 30 000 manifestants, la CGT en revendique plus de 100 000

Une journée nationale d’action organisée par la CGT pour défendre les salaires jeudi a attiré 30.400 personnes à travers la France, selon le ministère de l’Intérieur, la CGT revendiquant “plus de 100.000 participants”.

A Paris, la police a dénombré 2.400 manifestants, et la CGT, qui rien que pour cette journée de grèves et de manifestations en a appelé 10.000. Ces chiffres marquent une mobilisation plus importante que la précédente journée d’action de la CGT, le 27 octobre, mais une baisse par rapport au 18 octobre, lorsque le ministère comptait 107 000 manifestants sur tout le territoire et la CGT 300 000.

Les transports en commun de Brest touchés par une grève de masse après des suicides et des tentatives

Les transports en commun de la métropole de Brest sont également à l’arrêt ce jeudi en signe de protestation après le suicide d’un chauffard samedi dernier et la tentative de suicide d’un chauffard hier. Selon des informations de l’AFP, la direction de la filiale RATP Dev, qui gère le réseau Bibus, cite un taux de grève de 94 %, tandis que la CFDT, le syndicat majoritaire, l’évalue à 100 %.

La grève a été déposée à l’occasion des obsèques d’un ouvrier de 52 ans qui a laissé une note dans laquelle il reprochait à la direction de l’avoir maltraité. Le chauffeur qui se trouve en réanimation à l’hôpital de Brest accuse également la hiérarchie de RATP Dev.

La direction de la filiale de la RATP a indiqué à l’AFP que ses salariés avaient recours à une aide psychologique, disponible 24h/24. Le Comité socio-économique (CSE) de Bibus a décidé hier de mettre en place une commission d’enquête paritaire sur les “risques psychosociaux” à Bibus et les “causes de décès” du salarié, selon des sources syndicales.

Une centaine de salariés de la RATP manifestent devant le siège

Alors que la grève a gravement perturbé jeudi le réseau de transport d’Ile de France, une centaine de salariés de la RATP se sont rassemblés devant le siège de l’entreprise pour exprimer leurs revendications : augmentation des salaires, de l’emploi et de meilleures conditions de travail.

“Le conducteur du métro travaille quatre week-ends sur six, souffre d’une pollution deux à trois fois plus élevée en sous-sol qu’à l’extérieur, nous travaillons perturbés, tôt le matin, et vivons en bonne santé moins longtemps que le Français moyen”, a déclaré Bastien Berthier, secrétaire de l’unité de traction FO, qui représente 72% des chauffeurs de métro, a-t-il précisé à l’AFP.

Lire Aussi :  Gard : une femme tuée à coups de couteau et par arme à feu, suicide du mari... ce que l'on sait de ce drame près d'Uzès

De son côté, la CGT exige une augmentation générale de 300 € bruts par mois. Si la direction les reçoit dans le calme, les syndicats ont peu d’espoir d’être entendus dans l’officialisation complète de la nomination de Jean Castex à la tête de la RATP.

L’UNSA RATP prête à faire grève indéfiniment

Invitée ce jeudi à la BFM Paris Ile-de-France, la secrétaire générale de l’UNSA RATP, Arole Lamasse, n’a pas écarté le scénario d’une grève illimitée dans les transports parisiens à partir de la semaine prochaine.

“Nous y sommes prêts, nous y sommes prêts. Si nous ne remplissons pas nos revendications, le mouvement durera beaucoup plus longtemps qu’aujourd’hui”, a-t-il déclaré sur notre antenne.

Reconquista demande la suppression des subventions aux syndicats

Le parti d’Eric Zemur, Reconquête, affiche son opposition à la grève. Le parti, ainsi que plusieurs de ses militants, ont publié la même image sur Twitter.

“Trop de grèves, trop de blocages… Débarrassons-nous des subventions publiques aux syndicats”, lit-on.

Le syndicat des cadres de la RATP “comprend” la grève, mais ne l’appelle pas

La CFE-CGC Groupe RATP, le syndicat des cadres du groupe, n’appelle pas à la grève, “bien qu’elle comprenne les revendications” des participants au mouvement.

“A l’initiative des syndicats des chauffeurs de métro et de RER”, la grève de jeudi “porte essentiellement sur les conditions de travail de la catégorie chauffeur”, a souligné le syndicat sur Twitter.

François Ruffin confirme que “ce que les gens recherchent, c’est pouvoir vivre simplement de leur travail”

François Ruffin, député Nupes de la Somme, demande au gouvernement de relever le Smic et d’indexer les salaires sur l’inflation.

“Ce que les gens demandent, c’est de pouvoir vivre simplement de leur travail”, a-t-il déclaré jeudi sur BFMTV, aux côtés des grévistes de Geodis, à Genevilliers.

“Il y en a qui s’entassent pendant que d’autres se serrent la ceinture”, dénonce le député.

Plus de 30 stations de métro ont été fermées sur les lignes qui circulent à Paris

Ce jeudi, les Parisiens ont fermé des gares en raison d’une grève touchant la plupart des lignes de métro. Plus de 30 stations ont été fermées sur les lignes circulantes, selon la RATP. Montparnasse Bienvenue, Champs-Elysées Clemenceau et Miromesnil, par exemple, n’acceptent pas de passagers.

Vous pouvez trouver la liste complète des stations fermées ici.

Lire Aussi :  "Capital a été payé combien par l'Office de tourisme ?", "Ils nous vendent du rêve", "C'est carrément un écran publicitaire" : les twittos choqués par un reportage élogieux sur Dunkerque

“Le maître mot” de la grève à la RATP est “zéro empathie” pour les Français, dénonce Gabriel Atal

“Le slogan de cette grève à la RATP était ‘zéro métro, zéro RER'”, mais aussi “zéro empathie pour tous les Français auxquels je pense aujourd’hui, qui n’ont pas pu aller travailler, qui n’ont pas pu se déplacer, qui ils peuvent ont eu des difficultés à déposer leurs enfants à l’école”, a déclaré le ministre des Comptes publics Gabriel Attal à RMC-BFMTV.

Il rappelle la hausse cet été de l’indice de la fonction publique décidée par le gouvernement, reconnaissant la “situation difficile” due à l’inflation qui “touche tous les Français”.

Troubles de la circulation à Strasbourg

Le mouvement de grève touche aussi les transports à Strasbourg : le trafic est perturbé sur près de 20 lignes de bus de la Compagnie des transports strasbourgeois. D’autres fonctionnent normalement.

La fréquence du tramway a également été modifiée. Les détails des lignes en question peuvent être trouvés ici.

Ralentissement du trafic sur le RER D parisien

En raison d’une défaillance des installations du gestionnaire du réseau à Viry-Chatillon, le trafic du RER D a été ralenti ce jeudi matin de Juvisy à Corbeil-Essonnes, via Ris-Orangis et Evri C.

A pied ou en voiture, les Niçois contraints d’adapter leur trajet

La bonne circulation a également été perturbée par la grève de jeudi matin, obligeant de nombreux habitants à utiliser leur voiture ou même à marcher pour se rendre au travail.

Plus de 330 km d’embouteillages en Ile de France

Une grève des transports en commun ce jeudi matin provoque un embouteillage massif sur les routes d’Ile de France. Sitadin a compté 338 kilomètres d’embouteillages à 8 heures.

Foule à la gare Saint-Lazare

À Saint-Lazare, où les usagers s’attendaient à pouvoir emprunter la ligne 13 aux heures de pointe, le trafic semble déjà interrompu.

Plusieurs émeutes liées à la grève à Montpellier jeudi matin

Plusieurs perturbations liées à la grève ont été constatées dans les transports en commun à Montpellier ce jeudi matin. Cependant, les utilisateurs s’attendent à des complications dans l’après-midi.

290km d’embouteillages en Ile de France à 7h45, niveau “inhabituel”

Le trafic sur les routes d’Ile-de-France est particulièrement chargé en ce jour de grève interprofessionnelle marqué par d’importantes perturbations dans les transports en commun.

A 7h45, Citadin recensait 290 km d’embouteillages en Ile-de-France. Niveau “inhabituel” pour le moment, selon le site d’information trafic.

Lire Aussi :  VRAI OU FAUX. Existe-t-il vraiment une carte bleue délivrée aux migrants pour leurs dépenses ?

Les usagers des transports des zones périurbaines ont du mal à se rendre au travail

En gare Saint Lazare ce jeudi, les premiers usagers des transports franciliens peinaient à trouver un moyen de se rendre sur leur lieu de travail : “Il n’y a pas de train, c’est la galère. J’ai appelé le patron, il vient me comprendre, il est compréhensif”, a témoigné Aiča sur BFMTV.

Frédéric Souillot (FO) déplore la multiplication des journées de manifestations « sautantes »

Le secrétaire général de la FO, Frédéric Souillot, se rendra ce jeudi à 9h30 en compagnie des grévistes de la RATP. En revanche, il ne participera pas aux manifestations qui débuteront en début d’après-midi de la République à Paris, la direction de l’Opéra, qui s’inscrivent dans une journée de mobilisation nationale et interprofessionnelle à l’appel du seul CGT qui a récemment décidé.

Frédéric Souillot a en effet dénoncé la multiplication des journées de manifestations « sautées », estimant que cette stratégie « n’est pas seulement contre-productive, deuxièmement, elle bouge un peu les choses, troisièmement, elle épuise les troupes ».

Les demandes de covoiturage ont augmenté de 25 %

Alors que d’importantes perturbations des transports en commun sont prévues en région parisienne et dans d’autres villes en réponse à l’appel à la grève de la CGT pour ce jeudi 10 novembre, les Français cherchent des solutions alternatives.

La plateforme de covoiturage Blablacar Daily a ainsi enregistré une hausse de 25% des demandes de covoiturage domicile-travail mercredi par rapport à la semaine dernière.

Grèves à la RATP : répartition ligne par ligne des perturbations

BFMTV.com revient sur les perturbations attendues dans le métro parisien.

Cinq lignes fixes
Ce jeudi, il sera difficile de se déplacer en métro dans la capitale. Au total, 5 lignes de métro seront complètement fermées toute la journée : rangées 2, 8, 10, 11 et 12.

Circulation partielle
Les autres lignes seront au repos et ne circuleront qu’aux heures de pointe le matin de 7h00 à 9h30 et l’après-midi de 16h30 à 19h30.

>> Notre article complet

A quelles perturbations pouvez-vous vous attendre ce jeudi ?

La CGT appelle ce jeudi à une journée de mobilisation interprofessionnelle et nationale. Des perturbations sont à prévoir dans certains secteurs, notamment dans la circulation. BFMTV.com revient sur ce qui vous attend dans cet article.

Cordialement à tous !

Bienvenue dans ce direct dédié au suivi de la Journée de mobilisation interprofessionnelle du 10 novembre 2022.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button