EN DIRECT – Retraites: Bompard estime que la bataille ne se gagnera “pas à l’Assemblée”

“Ils ne veulent pas convaincre, ils veulent imposer” : Filip Putu dénonce l’attitude du gouvernement

“C’est un peu une blague”, a lancé cette semaine l’ex-candidat à la présidentielle Filip Putu sur un enregistrement de BFMTV des déclarations du chef de la majorité sur la réforme des retraites.

Il joue bêtement en nous prenant pour des idiots”, a-t-il dénoncé, estimant que l’attitude du gouvernement était problématique. Il y a tous les éléments pour qu’on ne soit pas d’accord et que ça dégénère”, prévient Philip Putu.

Ils ne veulent pas convaincre, ils veulent imposer », continue d’assurer l’ancien candidat du NPA à la présidentielle.

Emmanuel Macron dit que le Parlement peut « ajuster » le texte

A l’issue du conseil ministériel franco-allemand qui s’est tenu à l’Elysée, Emmanuel Macron et le chancelier Olaf Scholz ont tenu une conférence de presse conjointe. Le président de la République a été interrogé par BFMTV sur l’avenir de son projet de réforme des retraites, très contesté dans l’opinion publique.

Le chef de l’Etat a déclaré qu’il souhaitait que le gouvernement et le Parlement puissent “travailler” et “ajuster” le texte sur la réforme des retraites, prônant des “avancées” sur le sujet avant sa présentation en Conseil des ministres.

Après le “temps social” des concertations avec les syndicats, “maintenant s’ouvre le temps politique à l’Assemblée et il faut le respecter”, a souligné le chef de l’Etat, exhortant qu’il y ait “le moins de dérangement possible pour tous nos compatriotes”. “.

Lire notre article ici

Philip Martinez espère une mobilisation plus forte le 31 contre les retraites

“On espère être encore plus forts le 31”. L’invité du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro a déclaré espérer une mobilisation plus forte mardi 31 janvier contre les retraites, soulignant que “d’ici là, chaque jour sera un initiative dans les entreprises, dans les départements”.

Philip Martínez a également exprimé le souhait que “toutes les propositions venant de toutes les organisations syndicales (…) trouvent un relais à l’Assemblée nationale” afin de “faire en sorte que ce projet de loi soit modifié dans une large mesure”, tout en abandonnant la prolongation de l’âge de la majorité à 64 ans et en accélérant l’allongement de la durée de cotisation à 43 ans.

Quant à l’effectivité du mouvement syndical, “il y a des mobilisations qui ont permis d’empêcher soit la promulgation des lois (…) soit la non-application des lois”, a-t-il souligné, en référence au Contrat de Première Guerre de 2006 Travail (CPE). , pour qui “la loi a été votée, elle n’a jamais été appliquée”.

“Ne copiez pas le même modèle” : Macron mis en garde par un homme qui a pris sa retraite jusqu’à 65 ans en Suède

La Suède est l’un des pionniers à cet égard réforme des retraites. Il y a vingt ans, l’âge clé a été déplacé à 65 ans, bien avant La France ne s’intéresse pas à ça. L’homme derrière cette réforme est Carl Gustaf-Sherman, et il exhorte Emmanuel Macron “à ne pas copier le même modèle”.

Lire Aussi :  Gaël Perdriau ne démissionnera pas en cas de mise en examen

L’ancien directeur des assurances sociales suédoises a expliqué à BFMTV que “beaucoup de gens qui pourraient travailler jusqu’à 65 ans ne le font pas, car ils pensent que cela suffit”.

Lisez notre article ici.

Côté opposition, François Ruffin confirme qu'”il n’y aura pas 75.000 amendements”

Le député LFI a défendu cette semaine sur France 3 sa “ferme opposition” au projet de réforme des retraites, mais il ne veut pas entrer dans le jeu de l’obstruction.

“Il y aura des amendements, mais pas 75 000”, a-t-il dit.

Un élu de la Somme veut permettre “au texte d’avancer, de démonter point par point les mensonges du gouvernement”.

“Ils nous ont ligotés avec un lacet, mais le coeur du problème, c’est encore deux ans”, a-t-il insisté.

Veran rejette la proposition des députés modernes de passer à une semaine de travail de 35,5 heures

Le porte-parole du gouvernement Olivier Veran a réagi cette semaine dans “BFM Politik” à l’amendement prévu par les députés du Modem et qui entend être revu à la hausse heures de travail hebdomadaires.

“Nous ne reviendrons pas au système des 35 heures”, a sévèrement condamné Olivier Véran sur notre antenne.

Selon Le FigaroLes députés modernes veulent déposer un amendement pour augmenter la durée hebdomadaire de travail de 30 minutes pour financer le système de retraite.

>> Vous pouvez lire l’intégralité de notre article sur ce sujet ici.

Manuel Bompard estime que la bataille des retraites “ne se gagnera pas au Parlement”

Le coordinateur de LFI, Manuel Bompard, a déclaré cette semaine sur France Inter que la bataille contre la réforme des retraites sera gagnée grâce aux mobilisations sociales.

“Nous ne gagnerons pas sur ce sujet par l’intermédiaire de l’Assemblée nationale, cela me semble évident”, a-t-il déclaré.

Au passage, il a condamné le choix du gouvernement de mettre en œuvre la réforme par un amendement très surveillé au budget de la sécurité sociale, qui, selon lui, “est une méthode qui ne respecte pas la démocratie parlementaire”.

Philip Martinez réitère ses menaces de coupes aux milliardaires

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a proposé cette semaine sur l’antenne de RTL que les avoirs des milliardaires français qui ne connaissent pas la “précarité énergétique” soient ciblés par les coupures d’électricité.

“Les milliardaires devraient être contraints de vivre pendant quelques heures, quelques jours, ce pour quoi vivent des millions de foyers”, a-t-il insisté, citant par exemple “M. Bolloré” parmi les cibles potentielles.

Il y a quelques jours, sur Télématin, Philip Martinez évoquait déjà le fait qu'”ils verront de belles propriétés et de belles demeures de milliardaires”.

A la question : “Avez-vous un problème avec les milliardaires ?”, Philippe Martinez a répondu par l’affirmative, évoquant le récent soutien d’Elon Musk au projet de réforme des retraites d'”Emmanuel Macron”. amis », a-t-il conclu.

‘Pas de blocage’ : la réponse d’Olivier Veran à Philippe Martinez sur les promotions des fêtes

Réagissant aux propos du patron de la CGT Philippe Martinez sur la “possibilité d’une journée d’action” pendant les vacances scolaires, Olivier Véran répond “non au blocage” et “ne pas empêcher les Français de vivre correctement”.

Lire Aussi :  Disparition de Leslie et Kevin : le jeune homme avait 10 000 € en espèces sur lui, selon sa belle-mère

Olivier Veran estime également que “pouvoir se déplacer librement est tout aussi important” pendant les vacances qu’en dehors de ces périodes.

Philip Martinez met en garde contre “la possibilité d’une journée d’action” pendant les vacances

Invité du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, le secrétaire général de la CGT Philippe Martínez a expliqué que pendant les vacances scolaires de février, des “journées d’action” et des blocages, qui sont répartis par zone, sont possibles. Samedi du 4 février au 6 mars. Selon lui, cela arrivera “dès que le gouvernement s’entêtera”.

“Pourquoi pas” : Olivier Véran ne ferme pas la porte aux mesures de travail forcé pour les seniors

Afin de favoriser l’emploi des “seniors”, le gouvernement veut établir un “indice” similaire à celui sur l’égalité femmes-hommes dans les entreprises, indique le porte-parole du gouvernement. La réforme prévoit que le pourcentage de salariés “âgés” parmi les entreprises sera annoncé.

Interrogé sur la possibilité de mesures coercitives pour les entreprises qui visent à favoriser l’emploi des “seniors”, Olivier Véran a répondu “pourquoi pas”: “nous sommes ouverts aux suggestions” des parlementaires sur cette question, a-t-il déclaré dimanche à BFM.

Lisez notre article ici.

150 milliards d’euros de déficit cumulé d’ici 2034 sans réformes, selon Veran

Sans réforme des retraites, Olivier Véran prédit « un déficit cumulé de 150 milliards d’euros d’ici 2034 ».

L’État devrait alors « combler ces 150 milliards » et « le déficit augmenterait alors d’année en année », aboutissant à un système qui « n’est plus équilibré » et « ne fonctionne plus ».

Veran alerte sur la “mise en danger” du système de retraite

Si la réforme n’aboutit pas, la France risque “de mettre en péril notre système de retraite par libération”, selon le porte-parole du gouvernement Olivier Véran.

“Nous ne voulons pas augmenter la dette ni augmenter les impôts”, explique-t-il.

Dès lors, selon le gouvernement, la solution est de “faire plus”.

Veran dit que le nombre de manifestants anti-réforme “ne change rien” pour le gouvernement

Réagissant au nombre de manifestants à travers la France contre la réforme (2 millions jeudi selon la CGT, un million selon la police), Olivier Veran confirme : “Ce serait 700.000 personnes ou 1.300.000 personnes, ça ne change rien pour nous “.

“Nous sommes dans la logique d’expliquer notre projet”, ajoute-t-il et dit attendre la “phase parlementaire” pour “continuer les travaux”.

Olivier Veran se dit “interpellé” par les images d’un photographe frappé par un policier, mais souhaite que les gens “comprennent le contexte”

Le porte-parole du gouvernement Olivier Véran dit avoir “beaucoup d’empathie” pour un photographe qui s’est fait amputer le testicule après avoir été battu par un policier lors d’une manifestation contre la réforme des retraites jeudi.

Lire Aussi :  climatologues et écologistes en colère après cette phrase sur la crise climatique

Il a toutefois insisté sur la nécessité de “comprendre le contexte”, même si “quand on regarde la photo, c’est forcément un défi”.

Olivier Véran est sur BFM Politics

Le porte-parole du gouvernement Olivier Veran est l’invité de cette semaine sur BFM Politique.

Vous pouvez regarder l’émission ici.

Jordan Bardella appelle à un référendum

Le président de l’Assemblée nationale, Jordan Bardella, a appelé dimanche à un référendum sur la réforme des retraites et assuré que son parti présentera un projet alternatif.

Confirmant que la majorité des Français s’opposent aux mesures proposées par le gouvernement, Bardella estime que “quand on a cet horizon devant soi, alors il faut passer par un référendum”.

Selon les députés européens, le référendum est “une façon de mettre ce texte en débat, d’en sortir vainqueur”. Cela permettrait également “d’éviter les blocages”, a-t-il déclaré sur Twitter.

Olivier Dussopt assure que la réforme “rétablira un maximum d’égalité”

Le ministre du Travail Olivier Dusopt prend la défense dimanche en JDD une réforme “redistributive” des retraites visant à “rétablir un maximum d’égalité”.

Le projet de loi “comprendra la revalorisation des petites pensions pour les retraités actuels qui ont travaillé au Smic toute leur vie, pas seulement pour les futurs”, qui recevront “une majoration de pension pouvant aller jusqu’à 100 euros par mois”, explique Dusopt. .

Cela fera référence à environ 200.000 nouveaux retraités par an et “1,8 million de retraités actuels”, précise-t-il, contre les deux millions évoqués jusqu’ici.

Vous pouvez lire notre article sur ses déclarations ici.

Gabriel Attal défend le projet “pour ceux qui s’efforcent”

Malgré le « désaccord de fond » avec les syndicats, le ministre délégué aux Comptes publics Gabriel Attal a assuré cette semaine Parisien être “convaincu qu’ensemble nous pouvons enrichir le projet”.

“Il y a des inquiétudes, des doutes, des oppositions chez beaucoup de Français. On cherche un effort, il faut le reconnaître”, a-t-il admis.

Avant de poursuivre : “Pourquoi faisons-nous cette réforme ?” Pour sauver notre système. Pour qui le faisons-nous ? Surtout, pour ceux qui travaillent dur et n’ont d’autre richesse que le fruit de leur travail.”

Vous pouvez lire notre article sur les déclarations de Gabriel Atal ici.

Mélenchon appelle les syndicats à organiser un rassemblement le week-end

Après une marche organisée samedi par une dizaine d’organisations de jeunesse à Paris, à laquelle Jean-Luc Mélenchon a participé, ce dernier présente sa vision de la poursuite du combat contre la réforme des retraites.

Sur son blog, il appelle à “l’élargissement” de la mobilisation, qui entrerait alors dans la “seconde phase”.

“Ce sera celui où les syndicats décideront d’une action commune avec d’autres secteurs de la société en appelant à la date du meeting et à l’action samedi ou dimanche”, évalue le candidat de La France insoumise à la présidentielle.

Vous pouvez lire notre article sur la participation de Mélenchon au défilé de samedi ici.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button