Hausse de 20% des exportations sur les neuf premiers mois

Mieux dans l’économie française. Les exportations de marchandises ont atteint 439 milliards d’euros au cours des trois premiers trimestres de 2022, soit une augmentation de 20% par rapport à la même période l’an dernier, selon un rapport publié dimanche par Business France.

Après 2021, lorsque les exportations de marchandises de la France ont “bénéficié de la reprise post-pandémique” et “recommencé à croître”, avec une hausse de 17% à 501 milliards d’euros, “la croissance des exportations de marchandises s’est accélérée” début 2022, selon Business France.

“Augmenter le nombre d’exportateurs”

De plus, cette croissance s’est accompagnée d’une “augmentation du nombre d’exportateurs, de 130.300 à 137.500”, note cet organisme. Cette augmentation “s’est poursuivie au premier trimestre 2022 et a atteint 139.400, le plus haut niveau des 20 dernières années”, indique-t-il.

Lire Aussi :  pourquoi le Père Noël d’Alain Chabat porte-t-il un costume vert et non rouge ?

Au cours des trois premiers trimestres de 2022, tous les secteurs exportateurs ont enregistré une hausse de la valeur des exportations, par rapport au niveau d’avant la crise sanitaire à la même période de 2019.

Les secteurs français traditionnels d’exportation – secteur agro-alimentaire et agricole (+28%), textile (+30%), pharmacie, chimie, parfums et cosmétiques (+24%) – notamment “consolident leur niveau d’exportations”, selon le bilan.

Lire Aussi :  Un couple et deux fillettes retrouvés morts dans le Finistère : ce que l'on sait de ce drame familial

L’inflation tue tout

Cependant, la forte inflation, que ce soit dans l’énergie ou dans d’autres matières premières, pèse sur les chiffres du commerce extérieur, entraînant un déficit commercial historiquement mauvais en 2022. Le gouvernement français table ainsi sur un solde négatif de 156 milliards d’euros, selon les documents Compte financier 2023.

Les prix de l’énergie sont en effet en hausse depuis plus d’un an, tirés notamment par la forte reprise économique qui a suivi les confinements liés au Covid-19. La croissance s’est accélérée depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie, qui a également exercé une pression importante sur les prix des denrées alimentaires

Lire Aussi :  La motion de censure de la France insoumise rejetée à l’Assemblée nationale

La dégradation du bilan énergétique qui en résulte est la justification que les douanes avancent depuis des mois pour expliquer cette aggravation du déficit commercial français.

En septembre, le déficit courant sur 12 mois était déjà de 149,9 milliards d’euros, contre 85 milliards d’euros en 2021, soit déjà un niveau de déficit historique.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button