Industrie : cinq objets du quotidien relocalisés en France

©butenkow – stock.adobe.com

Trois Français sur quatre se disent prêts à payer plus pour acheter français : une demande plus consciente de l’impact social et environnemental de ses produits “Made in France” connaît un engouement croissant du fait de la demande des consommateurs.

De plus, dans un environnement caractérisé par des crises successives, entraînant des hausses de prix et des difficultés d’approvisionnement, la délocalisation de la production industrielle est devenue une question de souveraineté. Ces délocalisations sont aussi des sources d’emplois régionaux et de rétention des savoir-faire nationaux.

Cinq filières ont été accompagnées dans leur réindustrialisation

Jouets, montres, vélos, textiles et chaussures. Voici cinq filières où les acteurs se sont mobilisés vers le « Made in France » ou le « Remade in France » à travers la délocalisation industrielle. Ces formations sont soutenues par l’Etat, notamment dans le cadre de France Relance.

Lire Aussi :  « Les loups de Wall Street sortent de leur tanière »

Textiles en lin et chanvre

Le lin et le chanvre sont deux matériaux naturels utilisés par l’industrie textile et ils présentent de nombreux avantages.
Ainsi, la filière lin et chanvre a bénéficié d’une aide de l’Etat à hauteur de 11 millions d’euros dans le cadre de France Relance. Cet accompagnement a permis la réalisation de neuf projets, dont le déménagement de filatures, actuellement trois en France.

Vélo

Le secteur du vélo, de plus en plus prisé des Français, a bénéficié de 3,6 millions d’euros d’aides de l’Etat dans le cadre de France Relance. Plusieurs acteurs ont également été soutenus à travers le Fonds de Diversification Automobile pour un soutien de 8,2 M€. Les subventions reçues ont permis aux entreprises de moderniser ou de robotiser les équipements de production, ou de diversifier et d’ouvrir les cycles de production.
Parmi les projets soutenus : la production de cycles abordables conçus et fabriqués en Europe à partir de matériaux 100% recyclés ou de composants et accessoires de vélos.

Lire Aussi :  Recadrage du ministre en soutien aux courtiers en crédit : "une véritable victoire", pour la Montpelliéraine Bérengère Dubus

Horlogerie

Dans le cadre de France Relance, l’industrie horlogère a bénéficié d’une aide de l’État pouvant aller jusqu’à trois millions d’euros. Plus de 137 nouveaux emplois devraient être créés dans le cadre des projets soutenus.
Par ailleurs, l’industrie horlogère du Haut-Doubs et du Grand Besançon Métropole bénéficie d’un soutien dans le cadre du Programme des Zones Industrielles.

Des chaussures

Le secteur a bénéficié d’une aide de l’État pouvant aller jusqu’à trois millions d’euros dans le cadre de France Relance (pour 12 projets de plus de 34 millions d’euros). Ces projets devraient créer plus de 180 emplois. Parmi les projets soutenus figure le transfert de chaussures de sport utilisant des textiles innovants.

Lire Aussi :  Granulés : cette entreprise revalorise les résidus d'élagage pour fabriquer des pellets de bois moins chers

Un jouet

Le secteur du jouet a bénéficié d’une aide de l’Etat de 4,4 millions d’euros dans le cadre de France Relance (pour 19 projets d’un montant de 15 millions d’euros). Parmi les projets intéressants, citons la création de peluches ou de jeux traditionnels à partir de matériaux recyclés.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button