La chute d’un ex-agent spécial du FBI, soupçonné d’avoir agi pour le compte d’un milliardaire russe

Charles McGonigal, ancien agent spécial chargé de la division de contre-espionnage du FBI à New York, quitte le tribunal de New York, le 23 janvier 2023.

La cupidité a été fatale à Charles McGonigal. Cet ancien enquêteur de la police fédérale (FBI) a été arrêté le 21 janvier après son arrivée à New York en provenance du Sri Lanka en raison de ses liens avec le milliardaire russe Oleg Deripaska. Le bureau du procureur du district sud de New York a publié lundi une longue déclaration révélant cette affaire spectaculaire, qui implique le sommet de l’organisation policière. La qualité des informations sensibles auxquelles le suspect a eu accès et le degré de suspicion qui a pesé sur lui dans deux enquêtes distinctes confèrent à son parcours un caractère exceptionnel. Un deuxième homme, Sergey Shestakov, traducteur assermenté devant les tribunaux, a également été arrêté. Ils ont tous les deux plaidé non coupables lors de leur comparution devant le tribunal lundi.

Lire Aussi :  nouveaux bombardements russes à Kiev après un Nouvel An meurtrier
A lire aussi : Article réservé à nos abonnés Aux États-Unis, l’autre “guerre” contre la Russie concerne les comptes offshore, les villas et les yachts

“Les oligarques russes comme Oleg Deripaska ont une influence néfaste dans le monde au nom du Kremlin et sont liés à des actes de corruption, d’extorsion et de violence, explique Michael Driscoll, directeur adjoint du bureau du FBI à New York, où Charles McGonigal a longtemps travaillé. M. McGonigal et M. Shestakov, tous deux citoyens américains, au nom de Deripaska et utilisant frauduleusement une entité américaine pour dissimuler leur activité, en violation des sanctions américaines. » M. Deripaska figure sur la liste des personnalités russes sous sanctions américaines depuis 2018.

Lire Aussi :  EN DIRECT - Guerre en Ukraine: "Nous étions terrifiés par l'armée russe", témoignent des habitants de Kherson

L’agent spécial Charles McGonigal, 54 ans, a travaillé au FBI entre 1996 et 2018. Les deux dernières années, il était responsable du département de contre-espionnage au centre de New York. En tant que tel, il a superviser et participer aux enquêtes sur les oligarques russes, en particulier Deripaska », indique le communiqué. Sergey Shestakov, 69 ans, est un ancien diplomate soviétique en russe, naturalisé américain et converti à l’interprétation. C’est lui qui a mis McGonigal en contact, par e-mail, avec un représentant d’Oleg Deripaska aux États-Unis. L’agent spécial a ensuite obtenu un stage pour la fille de ce représentant, au sein de la police new-yorkaise.

Lire Aussi :  Covid - Chine : écoles fermées, appels au confinement... le rebond épidémique frappe Pékin de plein fouet

C’est passible de plusieurs décennies de prison

En 2019, un an après le départ à la retraite de l’agent spécial, les deux hommes ont œuvré en faveur de Deripaska afin d’obtenir – sans succès – son retrait des listes des personnes sanctionnées. McGonigal a été payé comme consultant par un cabinet d’avocats à New York, après avoir rencontré le milliardaire à Londres, puis à Vienne. La pandémie aurait mis en péril leurs efforts, selon l’acte d’accusation, sans plus de détails.

Il vous reste 62,59% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button