La Ville de Paris vise 40% de «logement public» pour 2035

La ville de Paris s’est fixé un objectif de 40%maisons publiques», 30 % de logements sociaux et 10 % de logements intermédiaires, d’ici 2035, grâce à la révision du plan local d’urbanisme (PLU) et la création d’une société foncière. L’objectif de 25% de logements sociaux dans la capitale, fixé par l’ancien maire socialiste Bertrand Delano au début des années 2000, “presque atteint aujourd’huiIan Brossat, adjoint au logement du PCF, a déclaré à l’AFP.

Début 2021, 24,8 % des logements sociaux de la capitale étaient financés, et «En 2025, nous atteindrons 25% de la livraison“, précise-t-il. “Il y a encore des besoins non satisfaits», admet l’élu communiste, malgré ce mouvement dans le parc social et malgré le décret en attente de publication, il devrait donner à la ville le pouvoir de sanctionner les propriétaires qui ne respectent pas le cadre du bail, c’est-à-dire. Selon la Fondation Abbé-Pierre, des particuliers dans 31% des cas dans le secteur.

Lire Aussi :  Sipho, la pause qu'il vous faut

Selon l’observatoire des loyers de l’agglomération parisienne (Olap), la capitale perd environ 10 000 habitants par an, où le prix moyen du m2 à l’achat avoisine les 10 000 euros, et 50 m2 de loyer coûtent en moyenne 1 200 euros par mois. Selon l’INSEE, depuis dix ans. Pour enrayer cette tendance, Ian Brossat prévoit d’augmenter le nombre total de logements sociaux de 30% d’ici 2030, avec jusqu’à 10% de parc de logements”abordable pour les classes moyennes soit 20% en dessous du prix du marché“.

Lire Aussi :  Elon Musk aux manettes de Twitter, une nouvelle ère s'ouvre, incertaine - 29/10/2022 à 00:00

“A LIRE AUSSI – Les prix de l’immobilier à Paris, arrondissement par arrondissement

Ainsi, on espère que la révision en cours du plan local d’urbanisme (PLU) comportera une obligation d’intégrer une partie des logements dans toute nouvelle construction, y compris des bureaux. “Le seuil n’est pas encore fixé, il n’est pas forcément de 30% dans les bureaux« Sur le logement neuf, l’engagement est en place depuis 2015, précise Ian Brossat. Mais »Chaque mètre carré construit à Paris doit permettre de construire des logements supplémentaires», a insisté. L’adjoint d’Anne Hidalgo entend aussi lancer «l’immobilier de logements sociaux et abordables, notamment dédié à la transformation des bâtiments“dont le rôle sera”acheter des immeubles de bureaux, des garages aériens, des hôtels pour les convertir en logements locatifs sociaux ou abordables“.

Lire Aussi :  L'Europe risque de manquer de gaz lors de l'hiver 2023-2024, alerte l'Agence internationale de l'énergie

L’élu communiste destine aussi cette propriété, qui actuellement n’a pas de budget”A pied à partir de 2023“.

VOIR ÉGALEMENT – Passer par une agence immobilière protège-t-il des squats ou des mauvais payeurs ? Réponse de Guillaume Errard

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button