le message sympa de Giroud à Henry après l’avoir égalé contre l’Australie

L’attaquant des Blues a égalé son propre doublé, le record de Thierry Henry, et bien sûr lors de la victoire 4-1 de mardi contre l’Australie au stade Al South.

Envoyé spécial au Qatar,

Je n’aime pas parler de moi“. Le joueur de l’équipe nationale Olivier Giroud a dû forcer sa nature après le doublé du match face à l’Australie (4-1) mardi. Les deux buts qui ont fait de lui le meilleur buteur de l’équipe de France avec un certain Thierry Henry ont égalisé.

Jeu : “Nous avons très bien commencé la compétition. C’était important de gagner le premier match. On n’a pas bien commencé le match, mais on a montré du caractère. C’était important. (…) Nous sommes tristes pour Lucas (Hernandez). Il a été blessé par le but. On n’aurait pas dû être surpris dès le début du match. On connaît les joueurs australiens, ils ont bien joué au début. Le plus important est de répondre immédiatement.»

Aucun objectif en 2018, deux en 2022 : “J’essaie d’apporter le meilleur de moi-même à l’équipe. Si possible, j’essaie de secouer les filets. Je ne pouvais pas rater cette fois car j’avais de très bonnes boules. En 2018, je n’ai pas eu autant d’opportunités que je l’espérais. En ce sens, c’était un jeu différent. C’est bon pour la confiance avant le prochain match“.

Lire Aussi :  les terribles confidences d'Antoine Griezmann

Le record de Thierry Henry a été égalé : “C’est une grande fierté et un honneur. Étant à ses côtés en équipe de France, après 11 ans, je mesure tout ce qu’il a fait avec l’équipe de France et les grandes équipes que j’ai eues. C’est un travail d’équipe, j’essaie de finir le travail des gars et on s’est bien entendus ce soir. (…) Pour être honnête, c’est un objectif que je garde en tête, mais ça ne l’arrête pas sur le terrain. Je pense à ce que je peux faire en premier et aider l’équipe à gagner. Mon travail personnel ira plus tard. Quand je reçois de bons ballons sur le terrain, j’essaie de les mettre en pratique car je sais le faire. Ce soir, j’ai eu une chance. C’est bon pour moi et pour mon équipe.»

Lire Aussi :  avec la réforme de l’assurance-chômage, l'exécutif espère un important retour à l’emploi
Didier Deschamps a eu raison de faire confiance à Olivier Giroud. JB Autissier / PANORAMIQUE

Cinq buts en bleu depuis mars : “Depuis mon rappel, j’ai eu une forte envie de montrer ma participation à 200% avec l’équipe de France. Le coach m’a donné cette opportunité et j’en ai profité. Il est important d’être présent dans les moments qui comptent, et cela en fait partie. J’espère que nous pourrons continuer comme ça ensemble.»

Message à Thierry Henry : “Je suis sûr qu’il m’a déjà écrit, nous aimons dormir. Titi, attention, j’arrive !»

Antoine Griezmann et son emplacement : “C’était différent, c’est sûr. Il fallait trouver notre position sans ballon. Ce sont les automatismes de trouver, de bien communiquer pour empêcher les adversaires de récupérer le ballon. Quand tu as le ballon, ça ne change pas grand-chose à ce qu’il était avant, ça bouge à l’avant et au centre de l’attaque. Ce sont d’abord des automatismes que l’on retrouve sans bille. En début de match, nous étions en décalage et cela a permis aux Australiens de trouver des passes entre les lignes un peu plus facilement. Ce sont de petites choses à changer, mais Antoine est un milieu de terrain avec un sens de l’altruisme et un volume de jeu élevé.“.

La star de l’équipe de France, c’est l’équipe, notre unité, notre unité.

Olivier Giroud

De l’adjoint au propriétaire potentiel et secouriste en début de rallye : “Je n’ai pas cette idée d’un sauveur. La star de l’équipe de France, c’est l’équipe, notre unité, notre unité. Si j’apporte ma pierre à l’édifice, c’est avec grand plaisir ! Quand on est compétiteur, on s’amuse beaucoup dans un groupe comme celui-là, mais encore plus quand on est sur le terrain. Et quand on a l’opportunité d’être sur le terrain, le minimum est d’afficher sa satisfaction et de tout donner pour cette équipe.»

VOIR ÉGALEMENT – “On a gagné !”, applaudissent les supporters des Bleus au Qatar

gang de pivot : “Qu’est-ce que c’est ? (Il mentionne le terme que Kylian Mbappe a utilisé sur les réseaux sociaux pour exprimer son mécontentement face à l’utilisation du PSG) Je ne sais pas. Désolé (sourit) Je suis un attaquant qui joue spin, turn, pivot. “Un homme de but”, comme on dit en Angleterre. Kilian Je connais ses qualités. Chacun a un rôle à jouer. Gang pivot, allons-y !»

Commentaires recueillis dans la zone mixte

Coupe du monde : des images fortes de France-Australie

Accéder au diaporama (17)

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button