les terribles confidences d’Antoine Griezmann

Que se passe-t-il après cette annonce ?

C’est une période difficile pour l’Atletico Madrid. Lors de la 5e journée de la phase de poules, ils ont été éliminés dès les 1/8 de finale de la Ligue des champions, et franchement, “Bruges”, “Bayer” et “Porto”), le club de la capitale espagnole a été exclu de toutes les compétitions européennes. passe l’hiver et le printemps à jouer des compétitions nationales. Et rien d’autre! C’est une pilule difficile à avaler pour Antoine Griezmann.

Le Petit Prince a terminé avec ses échecs dans sa situation personnelle. “L’Atlético” s’est mis d’accord avec le “Barça” pour revoir la clause du joueur français et peut désormais lui accorder toute sa confiance. L’attaquant, qui totalise 5 buts et 4 passes décisives depuis le début de la saison, retrouve des couleurs, comme en témoigne le fait qu’il a passé la moitié des matchs au compteur. Désormais, le problème est collectif et non personnel, affirme-t-il. colonne située Des sports Ce matin.

Lire Aussi :  Mauricio Pochettino a choisi son prochain club

Lien vers ses réflexions sur Messi et Ronaldo

“Cher journal. Ça a été une semaine difficile à Atleti, je ne le nierai pas. Des finitions extrêmes à des matchs qui vont toujours dans l’autre sens, des défenses qui prennent l’eau, des sorties de Coupes d’Europe… Il est clair pour moi que je n’ai pas Je ne veux pas être assis à la table de Messi cette année (en Ligue des champions), mais ce n’était pas non plus possible d’être à la table de Cristiano (en Ligue Europa).”philosophe le français dans ce type de journal, en se référant directement aux mots qu’il a pu dire il y a quelques années.

Lire Aussi :  Tom Watson a gagné 4 Majeurs avec un équipement illégal ! (1ère partie)

Il continue d’assurer son entraîneur de tout son soutien. “C’est dommage si nous devons nous en tenir à la philosophie Cholo. Je le serai toujours. Je lui dois : je ne sais pas où je serais sans Simeone… Eh bien, oui, peut-être sur le banc. Alors n’oublions pas : match par match, 90 minutes (ou 100 dans notre cas) de lutte. C’est ce dernier qui m’a le plus surpris ces dernières semaines. J’ai oublié combien de temps duraient les réunions. »

Même si la vidéo et la séance d’entraînement d’avant-match ne semblent pas s’amuser, Griezmann promet de se battre jusqu’à la fin pour relever la barre. « Ne vous méprenez pas, je suis plus engagé que jamais envers l’équipe. Regardez ce que j’ai dit après avoir perdu contre Porto : “Ecoute, tu dois te battre et travailler. Sinon, tu es éliminé.” Cela peut sembler dur, mais je sais de quoi je parle. J’ai appris ça à Barcelone. Les choses vont mal, oui. Et dans quelques semaines, nous serons en mode mondial.” Avant de penser au Qatar, l’attaquant entend promouvoir son club.

Lire Aussi :  Formule 1 - Adrian Newey le génial "dinosaure" de la F1 : les titres constructeurs de Red Bull, c'est lui

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button