Riad Sattouf remporte le Grand Prix du festival de la BD d’Angoulême

L’auteur Arabe du futur et Les cahiers d’Esther il a reçu ce mercredi soir la plus haute distinction du 9ème Art. Il succède à la Québécoise Julie Doucet, lauréate du Grand Prix 2022.

Souvent accusé de célébrer la bande dessinée indépendante ou classée, le festival d’Angoulême a consacré ce mercredi soir l’auteur le plus populaire du moment. Riad Sattouf, connu principalement pour ses sagas Arabe du futur et Les cahiers d’Esther, a remporté ce mercredi le Grand Prix d’Angoulême, la plus haute distinction du 9ème art. Finaliste face à Alison Bechdel et Catherine Meurisse, succède à Julie Doucet.

A Angoulême, ce créateur a remporté la plupart des prix au cours de sa carrière. Prix ​​René-Goscinny il y a exactement vingt ans pour Les Misérables Aventures de Jeremydepuis, il a remporté deux fois le Golden Fauve, qui récompense le meilleur album (Pascal Brutal en 2010 et Arabe du futur en 2015). Cette magnifique ascension sera le thème de l’exposition de l’année prochaine, comme le veut la tradition du festival.

Arabe du futur
Arabe du Futur © Allary Editions

Le choix du Riad Sattouf ne devrait pas manquer de faire réagir dans le contexte de forte insatisfaction du secteur envers le festival d’Angoulême. Si l’absence répétée de Grands Prix des femmes (seulement quatre en 50 éditions) et d’expositions consacrées aux auteurs femmes (une seule cette année) accentue le ressentiment, cette nouvelle focalisation sur l’auteure risque de diviser un secteur déjà bien divisé.

Un moment décisif

Le Grand Prix vient spécialement pour Riad Sattouf à un moment déterminant de sa carrière. Le dernier tome de Arabe du futur, un touchant récit de sa séparation d’avec son jeune frère, enlevé par leur père syrien, vient d’être publié. Le créateur a également publié Jeune acteurune drôle d’évocation de la carrière de Vincent Lacoste, dont le succès remarqué a cimenté la place de Riad Sattouf parmi les principales figures de la bande dessinée.

Lire Aussi :  Carla Bruni : sa proposition indécente à Ben Attal, le fils de charlotte Gainsbourg

Le Grand Prix accueille également un auteur dont la renommée dépasse le monde de la bande dessinée. Aussi le réalisateur (il a remporté le César du meilleur premier film pour Gentils enfants et préparant un film avec Les Inconnus), Riad Sattouf est aussi un intellectuel, l’un des rares auteurs comiques dont le regard sur l’actualité compte. Ainsi, en 2017, il a été l’un des premiers artistes français à appeler au blocage de Marine Le Pen.

Découvrez votre lieu

Connu pour son style apparemment simple, qui s’inscrit dans la lignée des lignes claires d’Hergé, Riad Sattouf est un designer doué, capable de basculer aussi bien vers l’ultra-réalisme que de privilégier le minimalisme, à l’instar de son idole Mœbius. Associé de Charlie Hebdo et Antigelà l’opposé de sa ligne claire, il développe un humour scolaire et provocateur tout en autodérision.

Quatrième de couverture, Pascal Brutal, Fluide Glacial, 2007 / Dessin original de couverture par Pascal Brutal pour Fluide Glacial n°.  358
4. couverture, Pascal Brutal, Fluide Glacial, 2007 / Dessin original de couverture par Pascal Brutal pour Fluide Glacial n°. 358 © © Riad Sattouf, Fluide Glacial

La découverte d’une nouvelle génération de designers à la fin des années 1990 a joué un rôle crucial dans sa formation. Marqué Livret Phamille Jean-Christophe Menu, lui, réalise alors la possibilité de raconter autrement des histoires intimes. La lecture de Pierre La Police, le maître de l’humour absurde, est aussi une révélation, tout comme sa rencontre avec Émile Bravo, lui aussi adepte d’une ligne claire de narration d’histoires sombres.

Lire Aussi :  Quand tout le monde dort...

Lorsque Riad Sattouf s’installe à l’atelier vosgien à Paris au début des années 2000, où travaillent Christophe Blain, Mathieu Sapin et Joann Sfar, il apprend à trouver sa place dans la bande dessinée. Blain était un succès avec les bandes dessinées historiques à l’époque (Isaac le pirate), Sfar avec de l’heroic fantasy et des histoires mythologiques (prison) et Sapin avec la comédie surréaliste (surmurgeman). Il privilégie les histoires intimes pour se démarquer.

Un travail cohérent

Durant ces années, le caricaturiste construit album après album une œuvre cohérente marquée par une fine observation des troubles de l’adolescence. Ses récits sont pour la plupart des récits initiatiques, inspirés de sa propre vie (Ma circoncision, Arabe du futur), ses proches (Les cahiers d’Esther, Jeune acteur) et les observations obtenues sur le terrain (La vie secrète des jeunes).

"Les cahiers d'Esther" Tome 6
“Les Cahiers d’Esther” tome 6 © Allary Editions

Son œuvre est peuplée de personnages extraordinaires comme Pascal Brutal, le bodybuilder macho et héros apparu sur quatre albums cultes sortis entre 2006 et 2014. Fasciné par la comédie d’observation de l’humoriste Jerry Seinfeld et sa capacité à trouver l’extraordinaire dans l’insignifiant, il imagine en l’honneur Les Misérables Aventures de Jeremy (2003-2005).

Lire Aussi :  Nathalie Andreani (Secret Story) évoque sans langue de bois sa relation passée avec Vivian

Un succès phénoménal obtenu depuis 2015 Arabe du futur ont quelque peu éclipsé ces premières œuvres, qu’il faudrait redécouvrir grâce au Grand Prix. Riad Sattouf lui-même, qui a récemment lancé sa propre maison d’édition Les Livres du Futur, a de grands projets, et envisage notamment de rééditer ses premiers ouvrages, dont Pipit Farlouse (2004-2006), une de ses œuvres préférées.

Échecs et critiques

Comme tout artiste à succès, Sattouf a aussi connu des échecs cuisants, comme celui de son film Jacky au royaume des filles (2014). Un de ses livres, Ma circoncision (2004), à propos de sa circoncision à l’adolescence, a failli être interdit par la Children’s Publications Regulatory Commission. Il l’a depuis retiré de la vente pour éviter le parasitisme Arabe du futuroù il raconte la même histoire.

Souvent salué par la presse et le public, son travail d’observation ne fait pas toujours l’unanimité. Sa vision ironique et distante du monde, qui pourrait être perçue comme du mépris, a souvent été critiquée. assiettes de retour au collège (2007), l’histoire impressionnante d’un dessinateur d’un des meilleurs lycées de France, montrant son personnage fantasmer sur les étudiantes, également discuté.

Maître des récits d’inspiration autobiographique, Riad Sattouf n’a pas encore montré toute l’étendue de sa palette artistique. Le dessinateur n’a jamais publié d’histoires de science-fiction, genre qu’il affectionne particulièrement. Ses projets n’ont pour l’instant pas abouti, et entre-temps il a trouvé des moyens détournés de les aborder en considérant notre monde comme un être d’une autre dimension.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button