Schladming – Géant – Première victoire pour un Meillard intouchable, Pinturault se contente d’un top 7

La victoire ne pouvait lui échapper. Loïc Maillard, qui a réalisé un geste magistral au premier tour, a contrôlé ses émotions et remporté sa première victoire sur le géant en championnat du monde. Le Suisse a devancé son compatriote Gino Caviezel (+0”59) et Marko Schwartz (+0”81), qui ont fait une belle remontée au deuxième tour. Propre mais pas brillant, Alexis Pinturault était un peu soulagé avec une septième place avant les championnats du monde.

Jusqu’ici, hormis les championnats de Suisse, Loïc Meillard n’a goûté qu’une seule fois à la première place en 2020, lors du géant parallèle de Chamonix. Si le skieur neuchâtelois a fermé quatre fois la porte du géant mondial. En coupe, bien qu’il ait toujours été sur le podium, il n’a jamais réussi à conserver la première place. Le déficit était comblé et Loïc Maillard scellait ainsi sa meilleure victoire en carrière à 26 ans dans le premier géant nocturne de l’histoire de la Coupe du monde.

Pinturault se calme un peu

Marco Odermatt n’a pas perdu grand-chose après s’être cogné le genou lors de la première descente de la soirée depuis Kitzbühel. Le Suisse reste en tête du classement professionnel, avec actuellement 70 points d’avance sur Henrik Christoffersen. Ce n’est que lors du cinquième mercredi soir que le Norvégien a raté une occasion de se rapprocher. Et son jeune compatriote Alexander Steen Olsen (19 ans) a impressionné avec une colossale quatrième place, le meilleur résultat de sa carrière de géant. Le meilleur temps de la deuxième course a été l’Autrichien Marco Schwartz, onzième à monter sur la troisième marche du podium. Il termine à 21 centièmes de son meilleur buteur, Gino Caviezel.

Lire Aussi :  MotoGP : le truck à tout faire d'Alex Design !

Côté français, Alexis Pinturault a dû s’installer un peu avec une septième place, au lendemain de son échec en slalom. Sixièmes de la première manche, onzièmes de la seconde, les Français n’avaient sans doute aucune obligation d’espérer trouver au moins un podium. Désormais septième au classement général des géants, il devrait monter d’un cran devant ses supporters lors des Mondiaux de Courchevel en février. Tout comme le champion du monde en titre Mathieu Faivre, modeste 17e à Schladming.

Slâdming

Meillard se tient à l’écart, tandis que Pinturault limite la pause

IL Y A 4 HEURES

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button