Soutenue par la BERD, Agadir opère la 1ère émission à l’international pour une collectivité

Une première pour une collectivité locale au Maroc : la municipalité d’Agadir vient de lever un milliard de dirhams à l’international, afin de financer le programme de développement urbain de la ville. Les détails

Dans un communiqué publié mardi, la commune d’Agadir annonce avoir réussi sa sortie des marchés financiers, à travers une opération qui a permis de lever 1 milliard de dirhams (MMDH) à travers un placement privé auprès d’investisseurs nationaux et internationaux et vise à diversifier les sources de financement pour le Programme de développement urbain (UDP) de la capitale du Souss dont le conseil municipal est présidé par Aziz Akhannouch.

Pour cette opération, comme nous l’avons dit, la municipalité avait auparavant fait appel aux services d’un groupe de conseillers financiers comprenant CDG Capital (en tant que mandataire du groupe), Upline Corporate Finance et Attijari Finances Corp.

Lire Aussi :  Jean-Paul Oury : « Il est trop tôt pour enterrer le "grétatisme" ! »

Comme indiqué dans le communiqué, il s’agit de la première émission obligataire pour une collectivité à l’échelle nationale, après la publication, en janvier, des décrets relatifs aux règles régissant les opérations de prêt et est réalisée.

Le prêt, qui s’élève à 1 milliard de dirhams, sera principalement destiné à financer les projets et engagements de la commune d’Agadir dans le cadre du Programme de Développement Urbain (PDU) 2020-2024, lancé par le Roi Mohammed VI. .

C’est le programme auquel la commune contribue à hauteur de 2 milliards de dirhams, soit près de 30% du coût global, souligne la même source.

La BERD soutient 400 MDH

De son côté, dans une communication rendue publique mardi, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a indiqué avoir investi 400 millions de dirhams (MDH), sur un total de 1 milliard de dirhams.

Lire Aussi :  Aux États-Unis, une fusillade dans une boîte de nuit LGBTQ fait au moins 5 morts

Cet investissement de la Banque permettra à Agadir de dégager des ressources supplémentaires pour mettre en œuvre son Programme de développement urbain (PUD), axé sur des projets d’infrastructures vertes, environnementales et inclusives, ajoute la même source.

Cette souscription servira de déclencheur d’investissement dans le cadre du programme « Green Cities » de la BERD, marquant l’entrée officielle d’Agadir dans ce dispositif. Agadir est donc la première ville marocaine à y participer.

Dans le cadre du programme « Villes Vertes » de la BERD, Agadir s’engagera à élaborer un Plan d’Action Ville Verte (PAVV) identifiant les défis environnementaux prioritaires auxquels elle est confrontée et les mesures (investissements et politiques publiques à réaliser) à adopter pour les atteindre. , explique la BERD.

Lire Aussi :  Halifax International Security Forum | Le secrétaire américain à la Défense pourfend les régimes autocratiques

L’investissement de la Banque sera accompagné d’un volet de coopération technique, financé par le Partenariat à haut impact pour l’action climatique (HIPCA), qui appuiera le développement d’un PAVV pour Agadir, en procédant notamment à une évaluation et à l’inclusion du genre, et par la BERD Fonds Spécial des Actionnaires, qui soutiendra la conception d’un Plan d’Amélioration de la Performance Financière et Opérationnelle.

©️Copyright Pulse Media. Tous les droits sont réservés.
Reproduction et diffusion (photocopies, intranet, web, messages, newsletters, outils de veille) interdites sans autorisation écrite



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button