Test Garmin Instinct Crossover : une montre de sport hybride, fiable et endurante

Note de l'éditeur : 4 sur 5

Ergonomie et design

La Garmin Instinct Crossover est une montre impressionnante. Plus de 45 mm de boîtier surprend, tout d’abord par son épaisseur (16,2 mm). En tout cas, il ne passe pas inaperçu au poignet. Si elle n’est pas non plus la plus légère (65g avec bracelet), elle ne peut pas être considérée comme lourde par rapport aux autres montres multisports. en plein air par exemple, le Garmin Epix Gen 2 (71 g dans la version en titane la plus légère) et le Polar Grit X Pro (78 g).

Lire Aussi :  Call of Duty Modern Warfare 2 : Un mode très attendu seulement pour 2023 ?

Conçu pour les sports de plein air, son corps est en polymère renforcé de fibres et sa lunette en acier inoxydable. Certifié selon la norme militaire MIL STD 810H, l’Instinct Crossover a l’air vraiment robuste et est étanche jusqu’à 10 ATM. Par conséquent, il peut être utilisé pour la natation ainsi que pour les sports nautiques tels que le surf.

Lire Aussi :  les meilleures offres TV 4K (OLED, QLED et LCD) sont ici

16,2 mm d'épaisseur pour le crossover Instinct.

16,2 mm d’épaisseur pour le crossover Instinct.

Comme l’Instinct 2 lancé il y a quelques mois, cet Instinct Crossover embarque un écran transflectif monochrome de 0,9 pouces avec une résolution de 176 x 176 pixels et une résolution de 277 dpi. La plaque n’occupe que 25% de la surface du corps. Clairement, le point fort de cet écran n’est pas la qualité d’affichage, mais sa lisibilité. Le rétroéclairage est activé par le mouvement du poignet, mais il peut également être allumé avec un bouton.

Bracelet en silicone Crossover Garmin Instinct.

Bracelet en silicone Crossover Garmin Instinct.

De son côté, le bracelet en silicone de l’Instinct Crossover ne provoque pas d’irritation même lorsqu’il est mouillé. Il s’agit d’un modèle standard, il peut donc être remplacé sans aucun problème.

Note de l'éditeur : 4 sur 5

Interface

Ce Crossover Instinct propose une interface tout à fait classique. Ce modèle n’a pas d’écran tactile, tout fonctionne grâce à cinq boutons : deux pour faire défiler le menu, un pour vérifier, un autre pour revenir et le dernier pour allumer/éteindre le rétroéclairage de l’écran. Montre de sport oblige, le début de l’activité physique dans ce cas arrive rapidement, trois fois de suite sur le bouton supérieur droit.

Particularité des aiguilles au-dessus de l’écran : lorsque vous vous déplacez autour de l’horloge ou lorsque vous recevez une notification, elles se placent automatiquement à la position 9h15, qui est horizontale. Cette disposition est nécessaire pour une bonne lecture. Notez également que si la montre est à court de batterie, elle continuera à indiquer l’heure pendant au moins quelques jours.

Affichage avec 3 complications en marchant

Affichage avec 3 complications en marchant

Lors de l’enregistrement d’une activité physique, l’Instinct Crossover est capable d’afficher jusqu’à 4 complications simultanément. Si cela vous semble relativement faible par rapport aux horloges capables d’aller jusqu’à 6, heureusement vous pourrez jongler entre plus de 10 écrans lors de votre balade ; plus que suffisant pour donner accès à toutes les informations nécessaires pendant l’activité. Chacun de ces écrans est personnalisable grâce à la grande quantité de données disponibles auprès de Garmin (allure, vitesse, distance, chronomètre, fréquence cardiaque, oscillation verticale, cadence, altitude, batterie, temps, fitness, etc.). Il est même possible d’afficher la puissance délivrée pendant l’effort, mais en cas d’utilisation d’un capteur de puissance externe, l’Instinct Crossover ne profite pas de l’algorithme de calcul réservé à la Forerunner 955, Fenix ​​​​​​​​​​​​​​et Epix. Enfin, la montre vous permet de contrôler votre musique sur votre poignet, mais n’a pas de périphérique de stockage ; vous devez donc avoir votre smartphone avec vous si vous souhaitez faire de l’exercice avec de la musique.

Écran d'accueil du crossover Garmin Instinct.

Naviguer dans les menus de cet Instinct Crossover vous donne un accès rapide à un résumé de votre journée, une sorte de compilation de toutes les données collectées par la montre. Tocante donne également accès aux notifications. Cependant, précisons qu’elle n’est pas destinée à un usage quotidien comme une montre connectée classique. Son affichage des notifications reste succinct et peu pratique. Il est cependant compatible avec Garmin Pay grâce à la puce NFC.

Note de l'éditeur : 5 sur 5

Usage

Le Crossover Garmin Instinct se synchronise avec l’application Garmin Connect disponible pour iOS et Android. Cette application est utilisée pour suivre l’activité physique, configurer une montre et planifier une séance d’entraînement. Commençons par sa fonction principale : afficher un aperçu des données collectées par Instinct Crossover. Vous pouvez retrouver le nombre de marches, le nombre d’étages que vous avez gravis, les calories brûlées, la durée du sommeil, la fréquence cardiaque moyenne… L’application propose également des rapports sur une semaine, un mois ou une année, des courbes qui peuvent s’avérer déterminantes pour identifier évolution à long terme. Chaque champ de données est complet, exhaustif et accompagné d’un texte pour en faciliter la lecture.

Application Garmin Connect.

Application Garmin Connect.

Garmin Connect propose également des programmes d’entraînement à synchroniser sur votre montre. Ils consistent en trois à cinq séances hebdomadaires sur plusieurs mois et sont accompagnés de vidéos explicatives. Chaque séance peut être programmée un jour de semaine pour vous rappeler le jour J. L’expérience est réussie et permet de bien progresser.

Note de l'éditeur : 5 sur 5

Utilisation et précision

Conçu pour les sports outdoor, ce Garmin Crossover Instinct embarque les capteurs habituels (cardiofréquencemètre, accéléromètre, altimètre barométrique, oxymètre de pouls et GPS).

Excellent moniteur de fréquence cardiaque

Il assure un très bon niveau de suivi de la fréquence cardiaque, certes pas aussi précis que le cardiofréquencemètre Polar H10 – les capteurs optiques sont toujours moins efficaces – mais il se positionne comme l’un des plus précis du marché. Seul bémol lors du test, les données qui fascinent dans les premières minutes.

Lors de la première séance d’endurance, la montre affiche une courbe très pertinente. Hormis une petite bosse en début de séance, le reste de la courbe épouse parfaitement celle de notre Polar H10.

Garmin Instinct Crossover Endurance Cardiofréquencemètre (Rouge)

Garmin Instinct Crossover Endurance Cardiofréquencemètre (Rouge)

Lors d’une séance d’intervalle, la montre parvient également à reproduire des données très réalistes. Encore une fois, juste le crochet au début montre la performance globale.

Garmin Instinct Crossover Interval Cardiofréquencemètre (Bleu)

Garmin Instinct Crossover Interval Cardiofréquencemètre (Bleu)

Enfin, même lors d’une séance de sprint de 10 secondes entrecoupée de moments de repos, la montre parvient à coller aux sommets. Ce n’est pas aussi précis qu’une ceinture pectorale, mais les résultats vous permettent tout de même d’analyser votre séance.

Moniteur de fréquence cardiaque Garmin Instinct Crossover pendant une séance de sprint (bleu)

Moniteur de fréquence cardiaque Garmin Instinct Crossover pendant une séance de sprint (bleu)

Un GPS qui préfère la campagne

En mode GPS, le Garmin Instinct Crossover a du mal à se repérer entre les bâtiments. Souvent les virages sont approximatifs et prolongent le parcours.

Suivi GPS en ville.  Crossover Garmin Instinct orange et iPhone 12 bleu.

Suivi GPS en ville. Crossover Garmin Instinct orange et iPhone 12 bleu.

Il faut revenir dans un environnement plus ouvert pour retrouver une courbe cohérente.

Suivi GPS dans le parc.  Crossover Garmin Instinct orange et iPhone 12 bleu.

Suivi GPS dans le parc. Crossover Garmin Instinct orange et iPhone 12 bleu.

Suivi du sommeil approprié

Le suivi du sommeil semble être cohérent en ce qui concerne les heures d’endormissement et de réveil. En revanche, il est plus approximatif de distinguer les phases légères et paradoxales du sommeil, mais le suivi général semble pertinent dans le cadre d’une utilisation sportive de la montre et, notamment, le calcul de l’indice “Body Battery”, cher Garmin, ainsi que l’évaluation de la récupération après l’entraînement.

Suivi du sommeil dans l'application Garmin Connect

Suivi du sommeil dans l’application Garmin Connect

Note de l'éditeur : 4 sur 5

Autonomie

Le Garmin Instinct Crossover a une excellente autonomie. Il faudra environ 20 jours pour l’épuiser complètement. Tout d’abord, il est parfaitement optimisé pour économiser la batterie lorsqu’il est rangé dans un tiroir. Pratique pour une montre que l’on ne peut emporter que lors d’activités sportives.

L'arrière du boîtier Garmin Instinct Crossover avec un îlot de capteurs et son propre port de charge.

L’arrière du boîtier Garmin Instinct Crossover avec un îlot de capteurs et son propre port de charge.

En revanche, la déception est grande concernant l’autonomie en mode GPS. Ce crossover Instinct consomme 6% par heure de suivi GPS. En conséquence, nous obtenons environ 16 heures d’activité sur une seule charge ; loin des 25 heures promises par le constructeur.

Vous devez attendre 2 heures et 18 minutes pour charger complètement l’Instinct Crossover à l’aide du chargeur de marque. Temps de charge assez long, surtout à la fin, puisqu’il faut compter une heure pour passer de 0 à 50 %.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button