Tout savoir sur le SIG : Système d’Information Géographique

Que devons-nous savoir sur le SIG et quels domaines en bénéficieront ? C’est une technologie liée à l’information géographique. Plus d’explications dans ce dossier.

SIG : Qu’est-ce que c’est ?

Le SIG, un système d’information géographique n’est pas facile à définir. Il s’agit généralement d’un système global plutôt que d’un concept précis. Le SIG est un processus qui combine des données géographiques avec des données d’attributs (données dites tabulaires). Ces données vous permettent de cartographier, d’étudier et d’utiliser des problèmes tirés de la réalité.

Par conséquent, le SIG appartient à la science géographique, la plupart des données étudiées sont des données géographiques ou spatiales.

pcloud vendredi noir 2022

Comment les données SIG sont-elles présentées ?

Les données SIG proviennent de diverses sources : satellites, GPS, données de terrain, imagerie aérienne et spatiale, LiDAR et processus de télédétection. La collecte de ces données a pour but de faciliter l’analyse des événements. Ceux-ci peuvent ensuite être utilisés pour créer des aides visuelles telles que des cartes à l’aide de logiciels SIG tels que ArcGIS, QGIS ou GRASS GIS.

Que sont les attributs SIG ?

Les attributs SIG apparaissent Donnée supplémentaire qui sont mis en œuvre dans les caractéristiques géographiques. Pour prendre une illustration, pensez à un hôpital. L’emplacement exact de cet hôpital en fait données spatiales, ou ses données géographiques réelles. Le nom de l’hôpital, les différentes spécialisations qui y existent, le nombre de personnel effectif, les coordonnées des patients y seront données d’attribut.

Ces données spatiales combinées à des données d’attributs permettent une analyse approfondie. Le SIG les capte et nous les utilisons pour analyser les problèmes spatiaux.

Quelles sont ses fonctionnalités ?

Le SIG peut être utile à bien des égards. Son utilité la plus élémentaire, et non des moindres, est cette création de cartes géographiques. Cependant, il peut également être utilisé pouranalyse spatiale.

Quelle est l’importance de l’analyse spatiale?

Le SIG est principalement utilisé pour l’analyse spatiale. Pour cela, il mobilise diverses méthodologies : statistiques et spatiales. Cette analyse et ces collectes de données spatiales sont importantes. Ils permettent d’améliorer la qualité des données pour comprendre les événements et résoudre certains problèmes connexes. Parfois, la base de données peut être manquante. Le SIG remplira alors les blancs pour une meilleure étude.

Les résultats de toutes ces études peuvent être divisés en trois aspects : informations reçuesleur informations interpolées aussi comment informations prioritaires. La suite de la réflexion s’enrichira de ces informations, en sélectionnant celles qui seront utiles. Selon les questions posées, les données peuvent avoir des réponses différentes. Ces différentes questions et les réponses correspondantes peuvent créer des vues différentes Cartes SIG. Par conséquent, ces cartes présentent un résultat visuel sur une carte d’une ou plusieurs séries de questions spécifiques selon un sujet contextuel.

À quels types de questions l’utilisation du SIG répond-elle généralement ?

Le SIG répond à des questions auxquelles répondent des données spatiales. Questions axées sur des études spécifiques.

La recherche sur le nombre d’hôpitaux situés à moins de deux ou trois kilomètres centre-ville – utilisera le SIG. Pour cela, le système sera mobilisé analyse de la zone tampon.

Pour étudier analyse de la ligne de viséeLe SIG vous permet de répondre à des questions sur les réseaux les plus efficaces dans une certaine zone géographique.

Analyse des réseaux de rues peut déterminer l’accessibilité d’une zone particulière de la ville.

Plusieurs études peuvent être faites. Le SIG couvre plusieurs domaines et répond à une grande variété de questions. Il n’est pas rare d’utiliser le SIG lorsqu’une enquête médico-légale veut identifier les zones les plus chaudes d’une ville. Ou si nous nous concentrons sur les zones les plus vulnérables en fonction de leur emplacement lors des tempêtes tropicales.

Qui utilise le SIG ?

Il est utilisé par différents acteurs selon les différents domaines d’activité. Comme cette nouvelle technologie peut répondre à une variété de questions, ses utilisateurs sont tout aussi divers. Ce sont le gouvernement, les entreprises privées, les établissements d’enseignement, les collectivités.

La cartographie existe depuis de nombreuses années. Mais le SIG est privilégié car il facilite l’analyse avec de nouveaux outils et des processus plus rapides et plus innovants. L’apport de la technologie, du cloud, des raccourcis informatiques augmente les possibilités de création de cartes d’analyse détaillées. En outre, il a accru l’accès du grand public à l’information géographique. Ainsi, ce domaine est à la portée des organisations publiques et privées qui mènent des recherches financées orientées vers un objectif, mais aussi pour le bien public. Les individus peuvent également se les approprier pour des raisons moins formelles et moins étendues.

Dans quels domaines le SIG est-il utilisé ?

La prise en compte de l’aspect géographique de l’information est très importante pour de nombreux professionnels. Les SIG ont un impact particulier sur la recherche, le développement, les sciences spatiales, la gestion des réseaux, la construction de bâtiments et les travaux publics et privés, l’application de la loi et les technologies de surveillance en temps réel. Sans oublier les perspectives futuristes qui tentent de visualiser des projets ambitieux. Ce SIG rend ses services à tous ces domaines en affichant et en concevant des cartes efficaces, réalistes et exploitables.

Avec le développement de la technologie, les données spatiales permettent des études détaillées de l’impact des activités humaines sur une certaine région. Ainsi, le SIG permet parfois de prévoir, de visualiser, de se rendre compte de l’échelle réelle d’un projet sur une partie de la planète. Comme les bases de données sont riches, les données attributaires et spatiales sont utilisées pour diverses applications technologiques en temps réel.

Quelques éléments de comparaison

Comment distinguer le SIG du géospatial ?

L’utilisation populaire de ces deux termes prête parfois à confusion. Cependant, le SIG considère l’utilisation de données géographiques pour la création et l’analyse de cartes. Le géospatial, quant à lui, fait référence à toutes les applications et technologies qui utilisent des données géographiques. Les plateformes de médias sociaux peuvent utiliser des données géographiques “géospatiales”. Ce fut le cas de Google, qui a montré des données réelles sur la mise en œuvre de cette mesure pendant l’incarcération. Cela ne signifie pas que ces données seront utilisées pour créer des cartes et guider l’analyse et la recherche.

Et entre le certificat et la certification en SIG ?

La certification SIG doit être le résultat de l’apprentissage d’une ou plusieurs compétences SIG, validé par un examen spécifique, et sanctionné par un diplôme. La certification la plus connue en SIG est GISP (GISCI).

Le certificat, cependant, est offert après l’achèvement d’une série de cours SIG dans un établissement d’enseignement. Ce certificat n’est pas équivalent à un diplôme. Néanmoins, certains recruteurs sont entièrement satisfaits de ce certificat pour les besoins de toute entreprise.

SIG et cloud computing

L’utilisation des SIG se développe considérablement en cette ère de transformation numérique. D’humbles débuts en tant que logiciel personnalisé de base, le SIG est aujourd’hui devenu un excellent outil d’analyse géospatiale. Le SIG est compatible sur divers appareils mobiles, mais il peut désormais être utilisé dans le cloud.

Les services SIG en ligne peuvent être déployés sur les principales plates-formes technologiques telles qu’AWS, Microsoft et autres. Par conséquent, les entreprises peuvent les utiliser pour optimiser leurs résultats et leurs opérations à l’aide des ressources SIG.

L’entrée dans le domaine de la technologie de l’intelligence artificielle est susceptible de contribuer au développement des SIG pendant plusieurs années.



Source

Lire Aussi :  Des membres de l’Université de Montréal sont nommés à l’Ordre du Canada

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button