Un religieux d’une congrégation catholique renvoyé de l’état clérical par le pape

Le pape François célèbre la messe dans la basilique Saint-Pierre au Vatican le 22 janvier 2023. MÉDIAS / REUTERS VATICAN

L’ancien supérieur d’un couvent des Frères de Saint-Jean a été démis de ses fonctions, mardi 24 janvier, en raison de nombreux et graves abus dans la communauté.

Religieux des Frères de Saint-Jean, Benoît-Emmanuel Peltereau-Villeneuve, qui a fait l’objet de reportages pour «agression sexuelle grave», limogé de l’État clérical par le pape François, a annoncé l’organisation catholique dans un communiqué mardi 24 janvier.

Lire Aussi :  quelle suite après la résolution du Conseil de Sécurité ?

Le pape François a décidé de révoquer Benoît Peltereau-Villeneuve de l’état clérical sans possibilité de recours ou de recours», écrivent les Frères de Saint Jean, notant qu’il s’agissait d’un décret signé en décembre par le Dicastère pour la Doctrine de la Foi (CDF) au Vatican.

Fin d’un long processus

Frères de Saint Jeanprendre acte de cette décision qui était attendue et qui a mis fin à des années de longues et douloureuses procédures pour les personnes concernées», ajoutent-ils. Le CDF avait déjà prononcé cette peine en 2011, mais le religieux avait fait appel, selon l’institut.

Lire Aussi :  l'armée ukrainienne dit avoir abattu 47 des 55 missiles russes tirés jeudi

Les faits allégués, qui remontent »dans les années 1990 pour les plus anciens», «nombreux et sérieux“notamment”dans le cadre de l’accompagnement spirituel des Sœurs de Saint-Jean et des femmes âgées“, a déclaré l’institut.

Lire Aussi :  l'homme qui a envoyé le tout premier message sur un téléphone portable nous raconte

Benoît-Emmanuel Peltereau-Villeneuve avait étéprieur (aîné dans un couvent, ndlr) à Genève pendant 12 ans entre 1988 et 2008 et organisateur d’événements importants», à l’instar du Festival Agapé, un festival international de musique et d’art sacré, selon la même source.

VOIR ÉGALEMENT – “Ces personnes ont besoin d’aide” : à Bordeaux, des abus sexuels dans l’Eglise font réagir les fidèles

Contre-attaques de l’Accusé

Début 2008,suite à des plaintes, l’évêque de Genève avait été relevé de son ministère et avait fait un signalement à la justice suisse», qui a ensuite classé le dossier pour prescription des faits, précisant l’institution.

Selon cette source, les religieux ont également saisi la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) contre la justice suisse et en 2014, la CEDH a condamné la Suisse pour violation de la présomption d’innocence. “Il a également porté plainte contre un frère, une sœur et plusieurs laïcs, les accusant de l’avoir calomnié.“.

“SOS Abus”

Les Frères de Saint Jean comptent environ 450 religieux, engagés par “dans le monde– présent sur les cinq continents. Dans le passé, plusieurspetits gris(appelées ainsi à cause de la couleur de leurs vêtements) ont été jugées pour violences sexuelles.

En 2015, l’organisation a créé une commission “SOS-abus», «chargé de traiter les cas d’abus sexuels dont les frères sont coupables ou auxquels ils sont liés“.

En 2019, cette commission comptait 27 frères ayant commis des agressions sexuelles sur des adultes et 6 sur des mineurs. Benoît-Emmanuel Peltereau-Villeneuve faisait partie de ces 27, a indiqué l’organisation religieuse à l’AFP.

VOIR ÉGALEMENT – L’Église et le Vatican après la mort de Benoît XVI. Retrouvez le Club International Le Figaro

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button