Volley-Ball : Face aux Bretons de Saint-Nazaire, Narbonne prend l’eau

Victoire 3 sets à 0 (18-25, 18-25, 23-25) face au Club Saint-Nazaire à l’Arena ce dimanche 11 décembre. Deux équipes à égalité au championnat avant ce match (21 points chacune). La météo ne s’annonce pas bonne pour Narbonne Volley à quelques heures du Tour Européen en Pologne (lire ci-dessous).

Matt Degemer1 Les Bretons dans l’élite ! Étonnamment, l’équipe promue cette année “Saint-Nazaire” en ligue A, se montre presque dans ce championnat. Depuis le début de l’année fiscale 2022-2023, les Nazaréens sont proches du sommet du classement. Avant ce match à l’Arena – qui sonnait un peu vide avec seulement quelques centaines de spectateurs un dimanche – ils comptaient autant de points que les Centurions (21).

La raison en était facile à comprendre dès le début de la réunion. Saint-Nazaire compte dans son effectif des éléments de grande classe, comme Marelic, qui est très footeux et a marqué des points en début de match. Les Bretons étaient devant. Rivas, Ramon Ferragut, Kolev, Vettori ou encore Jouffroy ont répondu sur le terrain et ont permis à Narbonne Volley d’espérer rester en vie et revenir. En 16-17, on pensait que l’esprit du match, qui était surtout dominé par les hommes de l’entraîneur Leoneldo, avait changé. Le regain d’énergie peut être attribué à la présence de prêtres célèbres dans les gradins. Ils y étaient invités par les prêtres, qui fréquentaient les réunions des Centurions à l’Arena depuis Ludovic Due, un ancien libéro de Narbonne qui avait signé à Saint-Nazaire à l’intersaison.

Lire Aussi :  Top 14 : l'UBB victorieuse à La Rochelle, Brive s'impose à la dernière seconde face à Clermont

Les voies secrètes du Seigneur

Malheureusement, les voies du Seigneur sont infranchissables et en début de partie les dieux du volley ont choisi un autre camp que celui de Narbonne, la première fille de Rome hors d’Italie… Martins, Marelich et Ensing étaient trop forts pour eux. Le troupeau de Guillermo Falasca… 18-25.

Le deuxième acte a commencé exactement sur les mêmes bases. Copiez le premier. Matins, Marelich, Ensing et Mendes Spencer ont démontré la précision du microchirurgien. Il n’y a rien à faire. Pourtant, Falasca a essayé beaucoup de choses. Et même Gabin, Dijoud, Faganas, Vázquez se livrent à plusieurs expériences audacieuses avec les entrées quasi simultanées d’Osta… Roulez jeunesse ! Mais sur le mur. 18-25. A ce stade, on ne voyait pas du tout comment Narbonne s’en tirerait. Invaincus en A-League depuis un mois, les Centurions n’ont pas réussi à se développer selon leurs normes habituelles. Un troisième set ? Rien d’autre que le score : 23-25. Les Narbonnaises n’ont pas été bonnes ce dimanche. Quant au meilleur attaquant de la A-League, Centurion Rivas, il s’est à peine entraîné cette semaine en raison d’un rhume persistant… ce qui ne l’a pas empêché de terminer le match avec 10 points (loin de ses références). . son équipe.

Lire Aussi :  EN DIRECT - Mercato: ce serait imminent pour Ronaldo à Al-Nassr

Sacré week-end pourri pour Narbonne. Après la sanction reçue par le Racing à Dax (45-6), notamment samedi, l’ancien joueur et entraîneur du RC Narbonnais, acteur clé de l’économie locale, André Maratuech, honoré devant le micro, a disparu avant le départ. Les Centurions se sont inclinés à domicile pour la quatrième fois cette saison (après Tourcoing, 2-3, Tours, 0-3 et Nantes 0-3) lors du match organisé par le président de la NV Jérémie Ribourel à l’Arena). Samedi prochain (20h00) le Narbonnais jouera contre Montpellier. Mais avant cela, ils joueront au stade polonais de Belkhatow lors du match retour des huitièmes de finale de la Coupe CEV le mercredi 14 décembre (16h00). Rappelons que Falasca Legion a perdu 0-3 lors du premier match à l’Arena le 29 novembre. Audois s’envole pour Varsovie lundi matin. Kenavo2 Bretons, Witham3 Pologne!

Lire Aussi :  Volley-ball - Ligue A : Narbonne croque le champion en titre

1 Bienvenue en breton, 2 Au revoir en breton, 3 Bonjour en polonais.

Fiche technique

Narbonne 0
Saint-Nazaire 3
A Narbonne (Arènes). Environ 700 téléspectateurs.
Saint-Nazaire s’est imposé en 3 sets (18-25, 18-25, 23-25) à Narbonne.
Juges : M. Siegel et Djadun.
NARBONNE : 4 as (Jouffroy 3, Gelinski 1), 4 contres (Rivas, Vettori, Jouffroy, Kolev), 33 attaques (Rivas 9, Ramon Ferragut 7, Vettori 6, Kolev 3, Jouffroy 3, Lersch 2, Gelinski 2, Fagan 1) et 13 erreurs de service.
Les six premiers : Gelinski (tir) (3 points), Jouffroy (7), Kolev (4), Ramon Ferragut (7), Rivas (10), Vettori (7). Libéro : Ramon.
SAINT-NAZAIRE : 5 as, 11 contres, 35 attaques et 10 fautes de service.
Top 6 : Mendes Spencer (14 points), Ensing (13), Marelich (7), Martins (10), Isaacson (1), Hamacher (1). Libéro : Terme.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button